Aller au contenu principal
RBC
Entre l'inflation, les augmentations de salaire et la hausse des taux d'intérêt, la plupart des propriétaires d'entreprise ont vu leurs coûts d'exploitation augmenter. Pour compenser cette tendance, les entreprises doivent soit augmenter leurs revenus, soit réduire leurs dépenses.

Vous ressentez la pression de l’augmentation des charges d’exploitation ? Les idées suivantes peuvent vous aider à contrebalancer le climat économique et à trouver des solutions efficaces pour vos activités quotidiennes.

1. Réduisez vos coûts

Lorsque le coût des biens, des services et de la main-d’œuvre augmente, il est temps d’examiner attentivement les dépenses de son entreprise et de déterminer où il est possible de faire des économies. Examinez à la fois vos charges fixes et variables pour trouver des pistes de réduction.

Un aperçu des charges variables :

  • Stocks. Êtes-vous aussi efficace que possible dans la gestion de vos stocks ? Portez attention au gaspillage qui peut miner les bénéfices ou aux stocks excédentaires qui restent trop longtemps dans les rayons et qui prennent de la place.
  • Conditions des fournisseurs. Vos fournisseurs offrent peut-être des réductions pour les paiements anticipés. Si vous êtes en mesure de payer plus tôt que prévu, pensez à profiter de cette occasion. Le troc de produits et de services peut également contribuer à améliorer la trésorerie.
  • Charges d’exploitation. Quand avez-vous regardé votre facture de services publics pour la dernière fois ? Pouvez-vous améliorer votre efficacité énergétique pour la réduire ? Votre forfait Internet est-il le plus avantageux possible ? Qu’en est-il de votre forfait de téléphonie mobile compte tenu de la possibilité pour vos employés de travailler à distance ? Un simple coup de fil aux fournisseurs permet souvent d’obtenir des forfaits mensuels plus avantageux ou des gains d’efficacité.
  • Il est également utile de vérifier vos relevés bancaires. Envisagez une révision annuelle (ou plus souvent) avec votre représentant bancaire, car des économies se cachent peut-être dans l’utilisation de votre compte.
  • Coûts liés aux fournisseurs. Compte tenu de l’augmentation du coût des biens, des matériaux et de la main-d’œuvre, vous pourriez juger souhaitable de ne plus conclure de contrats à prix fixe afin de pouvoir faire des ajustements en fonction des fluctuations.
  • Abonnements. Passez en revue toutes les publications, tous les outils et tous les programmes auxquels vous êtes abonné et déterminez ceux dont vous faites bon usage. Voyez s’il y a possibilité d’interrompre ou même de suspendre des abonnements pendant un certain temps.
  • Main-d’œuvre. Si vous avez du mal à attirer les bons talents, essayez d’éviter de payer plus cher sur ce marché du travail exacerbé. Envisagez l’externalisation lorsque cela est possible et investissez dans les employés clés et les sous-traitants essentiels.
  • Marketing. La meilleure publicité est souvent le bouche-à-oreille. Envisagez des activités de marketing direct, peu coûteuses, qui peuvent stimuler les recommandations, ainsi que des programmes ciblés sur les médias sociaux.

Un aperçu des charges fixes :

  • Aménagement de bureaux. Si votre effectif en personne a été réduit en raison d’un modèle de travail à distance ou hybride, envisagez de réduire votre superficie afin de diminuer le loyer. Vous pouvez également envisager de sous-louer une partie des locaux ou essayer de renégocier le loyer avec votre propriétaire, car le marché de la location commerciale est actuellement très actif dans de nombreuses régions !
  • Équipement. Cherchez des moyens de réduire les coûts en vous procurant des véhicules, des ordinateurs ou des équipements commerciaux récents d’occasion.

2. Évaluez vos cartes de crédit et vos prêts

Si votre carte de crédit peut être un moyen de paiement très utile, elle ne doit pas accumuler de dettes. Payer ses cartes de crédit à temps permet d’économiser sur les frais d’intérêt.

Essayez également de maximiser le potentiel de votre carte. Si elle offre des points de récompense, envisagez de l’utiliser pour les achats quotidiens et les achats plus importants (à condition de la rembourser avant la fin du délai de grâce). Vous pouvez transformer ces récompenses en équipement, en voyages, en primes pour le personnel, et plus encore. Il en va de même si vous avez une carte avec remise en argent.

Si vous avez des prêts à rembourser, voyez avec votre directeur de comptes s’il est judicieux de renégocier les conditions pour réduire le montant des remboursements ou même les rembourser plus tôt afin de vous débarrasser de cette dépense mensuelle.

3. Passez au numérique

Plus que jamais, la technologie est l’amie du propriétaire d’entreprise. Les vieux systèmes et le matériel ancien posent un risque de devoir consacrer plus de temps que vous n’avez pas aux affaires. L’infonuagique et les plateformes de commerce électronique peuvent remplacer les processus qui demandent beaucoup de main-d’œuvre, de la commande à la vente, en passant par le suivi.

N’oubliez pas que votre équipe est une excellente ressource, car vos employés travaillent sur vos systèmes tous les jours. Demandez-leur s’ils voient des possibilités d’accroître l’efficacité et d’économiser – et récompensez-les pour leur contribution !

4. Utilisez les crédits d’impôt

Les crédits d’impôt peuvent réduire le montant de l’impôt que vous payez sur votre revenu imposable. Même s’ils n’ont pas d’effet immédiat sur vos résultats, vous le remarquerez certainement au moment de produire votre déclaration de revenus. Contrairement aux déductions fiscales, qui ne valent qu’un pourcentage de leur valeur totale en matière d’économies d’impôt, un crédit vaut le montant total de sa valeur. Si vous recevez un crédit d’une valeur de 250 $, par exemple, vous économiserez ce montant dans votre déclaration.

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux offrent tous des crédits d’impôt. En voici quelques exemples :

Crédit d’impôt pour production cinématographique ou magnétoscopique canadienne (CIPC) : Le CIPC est un crédit d’impôt remboursable obtenu grâce aux dépenses en main-d’œuvre canadienne admissibles pour une production cinématographique ou magnétoscopique donnée.

Crédit d’impôt pour la création d’emplois d’apprentis (CICEA) : Le CICEA est un crédit non remboursable que les employeurs peuvent demander dans leur déclaration de revenus lorsqu’ils embauchent un apprenti.

Crédit d’impôt pour la recherche et le développement : Le crédit d’impôt pour la recherche et le développement permet aux entreprises de déduire les dépenses en recherche et développement du revenu de l’entreprise, de bénéficier d’un crédit d’impôt sur les investissements ou de réduire l’impôt sur le revenu des particuliers.

Parallèlement, veillez à conserver la trace des déductions fiscales qui peuvent avoir une incidence sur votre impôt à payer. Jetez un coup d’œil à nos cinq étapes faciles pour vous aider à organiser votre déclaration de revenus et à appliquer correctement les déductions.

5. Profitez d’argent gratuit

Les subventions gouvernementales non remboursables peuvent donner un coup de pouce financier à votre entreprise pour vous aider à croître, à créer des emplois, à lancer des initiatives environnementales, et plus encore. Des milliers de subventions sont offertes chaque année au Canada, mais il peut être difficile de s’y retrouver. Jetez un coup d’œil à ces conseils pour présenter une demande de financement gouvernemental.

Envisagez d’autres façons de tirer parti des avantages offerts aux entreprises, comme les outils gratuits de conception et de création de logos, les constructeurs de sites Web, les outils d’optimisation des moteurs de recherche, les générateurs de factures, etc. Les propriétaires d’entreprises disposent de nombreuses ressources gratuites en ligne.

Il vaut également la peine de vérifier la possibilité de partenariats à valeur ajoutée avec les entreprises avec lesquelles vous faites affaire. Par exemple, RBC offre des services autres que bancaires qui donnent accès à des produits et à des services utiles – souvent assortis de réductions intéressantes – pour aider les clients à économiser lorsqu’ils gèrent et font croître une entreprise.

Si vous trouvez que l’exploitation de votre entreprise est devenue plus coûteuse que jamais, vous n’êtes pas seul. De nombreux propriétaires ressentent les effets des facteurs économiques et mondiaux qui touchent tout, de la chaîne d’approvisionnement à la main-d’œuvre, en passant par le coût des emprunts. Faites preuve de créativité, examinez attentivement vos charges d’exploitation et tirez parti de l’appui de vos partenaires afin de réaliser des économies qui feront plus que compenser les coûts opérationnels actuels.