Aller au contenu principal
RBC
Les innovations technologiques dans le domaine des soins de santé profitent à la fois aux patients et au secteur médical, car elles permettent de déceler, de traiter et de prévenir plus tôt les maladies, réduisant ainsi le coût global des traitements.

La version intégrale de cet article a paru à l’origine dans le site de Dr. Bill.


Voici six façons dont la technologie permet de réduire le coût des soins de santé :

1. Automatisation de tâches administratives

L’automatisation des tâches répétitives peut améliorer considérablement les processus et faire en sorte que les médecins aient plus de temps pour s’occuper de leurs patients. Les tâches administratives prennent beaucoup de temps et les médecins en viennent à consacrer une plus large part de leur temps à des tâches comme l’entrée de notes dans les dossiers de santé informatisés qu’aux consultations proprement dites. Cette situation devient ainsi un facteur additionnel d’épuisement professionnel chez les médecins.

À l’heure actuelle, les médecins peuvent se servir de divers logiciels pour automatiser leurs tâches administratives quotidiennes ou pour déléguer ces tâches. Par exemple, certaines applis numérisent les résultats des tests médicaux des patients et les importent dans leur dossier médical informatisé, ce qui évite aux médecins d’avoir à remplir des formulaires et à entrer des résultats à la main. Les applis mobiles sont en train de devenir l’outil le plus utilisé par les médecins pour accélérer pratiquement n’importe quelle tâche : rédaction d’ordonnance, tests, etc. Naturellement, l’un des principaux fardeaux administratifs est la facturation des services médicaux. Toutefois, avec une appli mobile comme celle de Dr. Bill, il suffit de quelques instants pour entrer les données nécessaires, et l’appli s’occupe du reste. Ainsi, le médecin n’a pas à se demander, au terme d’une longue semaine de travail, quels services il a offerts.

Diverses tâches simples, comme l’attribution de rendez-vous et l’envoi de rappels, peuvent aussi être automatisées afin d’accroître l’efficacité. On allège ainsi la charge administrative, et il devient possible de consacrer plus de temps aux patients.

Lire l’article associé : Quatre outils numériques pour vous aider à gérer efficacement votre clinique

2. Réduction des coûts pour tous grâce à la télémédecine

En 2013, la télémédecine constituait un marché de 25 milliards de dollars, avec une croissance annuelle prévue de 18 % jusqu’en 2025. La télémédecine, qui est un excellent exemple d’application de la technologie dans le domaine des soins de santé, a joué un rôle de premier plan durant la pandémie en 2020 en aidant les patients à demeurer en contact avec leur médecin. Selon le Wall Street Journal, trois facteurs stimulent particulièrement la croissance de la télémédecine :

  • l’évolution des normes d’assurance ;
  • la rapidité accrue des connexions à Internet ;
  • la généralisation de l’utilisation du téléphone intelligent.

 

Les soins virtuels contribuent principalement à réduire le coût des soins de santé de deux façons. D’une part, cette approche offre aux patients un mode d’accès simple et flexible aux soins de santé. D’autre part, elle entraîne des économies à la fois pour les patients (en raison des déplacements évités) et pour les fournisseurs de soins de santé, ces derniers bénéficiant du fait que les soins de santé primaires offerts virtuellement par les médecins réduisent le nombre de consultations non nécessaires – et très coûteuses – dans les services des urgences. L’avènement de la télémédecine est l’équivalent de la découverte du Graal en matière de soins de santé : une utilisation de la technologie qui améliore les soins de santé tout en réduisant les coûts pour tous. Sans compter que la télémédecine libère du temps pour toutes les parties concernées.

Lire l’article associé : Cinq conseils pour lancer votre clinique virtuelle

3. Réduction des coûts de main-d’œuvre

Dans toute organisation, particulièrement dans le domaine des soins de santé, les coûts de main-d’œuvre constituent une part importante des dépenses d’exploitation. Divers aspects de la gestion de la main-d’œuvre peuvent exercer de fortes pressions sur les travailleurs de la santé. Souvent, par exemple, les infirmières doivent faire des heures supplémentaires, ou les spécialistes doivent prolonger leur horaire pour répondre à des besoins plus importants que prévu ou pour compenser le manque de personnel spécialisé durant certains quarts de travail.

Cependant, en ayant recours à des stratégies appropriées et à des technologies comme l’analyse de mégadonnées, les hôpitaux peuvent mieux gérer les horaires de leur personnel et réduire le coût des soins de santé. Une telle façon de faire a en outre une incidence positive sur les patients.

Les données aident les hôpitaux à mieux comprendre leurs besoins de main-d’œuvre. En examinant les données des quarts de travail passés, ils peuvent s’assurer d’être en mesure de répondre aux besoins actuels des patients. Il est plus facile de prendre des décisions judicieuses en matière de gestion de la main-d’œuvre si l’on s’appuie sur une analyse qui tient compte de l’effectif et de la demande actuels, du nombre de nouveaux patients et de lits disponibles, de la capacité du service des urgences, de l’état des équipements et de divers autres facteurs. En adoptant une telle approche, les hôpitaux parviennent plus facilement à faire face à leurs besoins sans avoir à recourir à des solutions de rechange coûteuses comme l’embauche de personnel temporaire ou le paiement d’heures supplémentaires.

4. Réduction du besoin de spécialistes

Le travail de tout médecin consiste dans une large mesure à interagir avec des patients afin de comprendre leurs symptômes et d’établir un diagnostic. Pour cela, il faut que les patients se rendent dans une clinique ou un hôpital et décrivent leur état du mieux qu’ils peuvent afin que les médecins puissent poser un diagnostic et recommander un traitement. La surutilisation de spécialistes pour l’établissement de diagnostics et la prescription de traitements rend les soins de santé très coûteux, surtout pour les patients.

L’utilisation de technologies intelligentes prenant la forme d’appareils prêt-à-porter peut faire beaucoup pour remédier à ce problème. Les dispositifs électroniques en question – par exemple, des montres intelligentes – peuvent être portés comme des accessoires. Il s’agit d’appareils mains libres dotés de microprocesseurs et pouvant envoyer et recevoir des données par Internet. La technologie prêt-à-porter se sert de capteurs pour fournir un vaste ensemble de données sur l’état de santé d’une personne et facilite le suivi des patients à distance. Ces appareils peuvent recueillir toute l’information nécessaire concernant les patients, puis envoyer les données à un système centralisé. Les médecins reçoivent des alertes en temps réel si les paramètres de santé d’un patient s’écartent des valeurs normales. Cette utilisation de la technologie réduit la nécessité de rencontrer régulièrement son médecin et abaisse considérablement les coûts des soins de santé. Elle permet en outre d’optimiser la gestion du temps des spécialistes en fonction des besoins les plus importants.

Lire l’article associé : Explosion de données en soins de santé

5. Optimisation accrue de la chaîne logistique

L’analyse des données et l’intelligence artificielle (IA) peuvent contribuer à réduire le nombre d’erreurs dans les prévisions sur lesquelles les établissements de santé se fondent pour se réapprovisionner. Si une commande n’est pas faite au moment opportun, il peut en résulter des pertes importantes. Les établissements peuvent se servir de technologies intelligentes pour suivre leurs stocks et effectuer des commandes au moment le plus indiqué pour limiter le gaspillage de ressources.

Par exemple, au moyen de radio-identifiants, les professionnels de la santé peuvent faire le suivi du matériel coûteux tout au long de sa durée de vie et déterminer le moment de commander du matériel de remplacement. Les solutions technologiques modernes comme les systèmes de codes à barres et les armoires intelligentes contribuent à réduire le gaspillage lié à l’expiration du délai de conservation de produits ou au rappel de produits. L’utilisation de la technologie permet aux fournisseurs de soins de santé d’organiser plus efficacement leurs chaînes logistiques et de consacrer davantage de temps à leurs patients.

6. Utilisation du marketing numérique pour mieux cibler la clientèle

Dans le domaine du marketing, l’évolution technologique a donné naissance au marketing numérique. Le marketing numérique est un excellent moyen de miser sur la technologie pour réduire le coût des soins de santé, car il permet aux médecins d’orienter leurs efforts de promotion vers les personnes qui souffrent de certains problèmes de santé précis. Par exemple, un cardiologue pourrait cibler les gens qui recherchent en ligne des contenus ayant trait au cœur. Cette stratégie simple peut s’avérer plus efficace que n’importe quelle pratique de marketing traditionnelle.

De nos jours, il est facile de trouver en ligne une foule de renseignements facilitant le choix du médecin à consulter relativement à tel ou tel problème de santé. Beaucoup de gens prennent l’habitude de faire quelques recherches à cette fin, essayant d’en savoir plus sur la compétence du médecin et lisant des commentaires (s’il y en a) avant d’arrêter leur choix.

Le marketing numérique permet aux médecins de cibler de façon très précise la promotion de leurs services. Il constitue une approche beaucoup moins coûteuse qu’un panneau publicitaire ou une publicité télévisée. À une époque où les gens ont leur appareil mobile en main la majeure partie du temps, le marketing numérique permet aux médecins d’obtenir de meilleurs résultats à un coût moindre.

Les médecins et les hôpitaux doivent promouvoir leurs services comme le font toutes les entreprises. En utilisant les technologies et les plateformes les plus récentes, vous assurerez d’utiliser plus efficacement votre budget.


Les nouvelles technologies sont un excellent moyen de réduire les coûts, d’offrir de meilleurs soins et de favoriser l’innovation. En misant sur les connaissances et les données appropriées, les concepteurs peuvent mettre à la disposition du secteur des soins de santé des options de traitement beaucoup plus efficaces, plus rapides et moins coûteuses. Si l’on prend appui sur des méthodologies structurées, sur la force de l’innovation, sur une perspective multidisciplinaire et sur une approche judicieuse en matière d’adoption et d’utilisation de ces technologies, on peut faire beaucoup pour améliorer les soins de santé et les rendre accessibles à tous.