Aller au contenu principal
RBC
Sept façons simples de se concentrer sur l'essentiel, malgré les innombrables distractions et l'incertitude persistante.

Cet article a été initialement publié sur Investisseur Inspiré le 9 novembre 2020.


Le contexte actuel a profondément ébranlé notre état d’esprit. La pandémie et l’instabilité économique figurent parmi les facteurs qui expliquent pourquoi bon nombre de Canadiens sont à bout de nerfs. C’est la recette parfaite pour mener à la fatigue, à l’épuisement professionnel, à l’anxiété et à une prise de décision peu réfléchie; un mélange assez indigeste pour un investisseur. Voici sept astuces pour vous remettre les idées en place, afin de vous concentrer sur ce qui compte vraiment pour vous.

1. Être un peu plus « stoïque »

Les philosophes stoïciens affirmaient que la vie ne dépend pas des circonstances, mais de notre façon de réagir à celles-ci, et l’un de leurs principes de base est que l’humain ne devrait pas se tourmenter outre mesure des choses qu’il ne peut contrôler. Pour reprendre le sage conseil de Marc Aurèle, il faut accepter les choses avec sérénité. Mais ce conseil peut sembler un peu désinvolte en ces temps particulièrement difficiles; disons plutôt que nous devrions consacrer plus de temps à trouver des moyens de transformer nos frustrations en objectifs réalisables ou, autrement dit, concentrons nos efforts à essayer de changer les choses qui peuvent être changées. Êtes vous en mesure d’alléger le fardeau d’une personne dans votre collectivité? Existe-t-il une cause locale à laquelle vous pourriez vous vouer et qui vous donnerait l’impression d’apporter un changement positif? Ou encore, pouvez-vous simplement faire quelque chose de bien pour une personne qui n’a pas du tout le moral ces temps-ci?

2. Arrêter de faire défiler les mauvaises nouvelles

En cette période de grande incertitude, vous croyez peut-être que rafraîchir constamment votre fil d’actualité sur les médias sociaux vous aidera à trouver les réponses que vous cherchez. Mais cette recherche frénétique, qui revient à « faire défiler les mauvaises nouvelles », risque davantage d’alimenter votre anxiété. Alors détendez vos pouces, éloignez-vous de votre écran et vérifiez les mises à jour à des intervalles réguliers.

3. Adopter de meilleures habitudes

Comment vous occuper au lieu de consulter les manchettes alarmantes? C’est simple : lisez un livre! Qu’il soit en version imprimée, numérique ou audio, l’important est de vous occuper l’esprit en creusant un sujet qui vous intéresse plutôt que de laisser les algorithmes d’Internet vous imposer leurs choix. Vous voulez en savoir plus sur la Révolution française? Le microbiome humain? L’astronomie? L’astrologie? Les stratégies de placement? Ou peut-être cherchez-vous à rire un peu ou à verser quelques larmes? Peu importe le sujet, les livres ne manquent pas. Mais n’oubliez pas que pour adopter une nouvelle habitude, il faut faire preuve de patience. Cela peut prendre du temps.

4. Apprendre à prendre soin de soi en faisant preuve de maîtrise de soi

« Prendre soin de soi » est devenu un terme bien en vogue qui nous incite à nous imaginer étendus sur un tapis de yoga ou en train d’ajouter du fromage fondu à tout ce qu’il y a de comestible dans la maison. Choisissez ce qui fonctionne pour vous! En fait, pas exactement. En prenant soin de soi, il ne faut pas oublier de pratiquer la maîtrise de soi. Avant de décider de réduire votre anxiété en regardant compulsivement les derniers épisodes de la téléréalité de l’heure, établissez scrupuleusement l’ordre de priorité de vos obligations, ce qui vous permettra réellement de vivre votre vie plus en douceur. Vous éviterez donc de ressentir de la culpabilité ou de la honte en fuyant vos responsabilités, en plus d’éprouver de l’anxiété.

5. Veiller à bien s’entourer

Lorsque vous vous sentez dépassé et avez l’impression de ne pas être au sommet de votre forme, il peut vous sembler franchement tentant de vous isoler et de vous apitoyer sur votre sort. Mais cette réaction instinctive ne vous fera pas vous sentir mieux. Essayez plutôt de prendre soin de votre entourage et de bien vous entourer en bénéficiant tous d’un soutien mutuel (puisque certaines nouvelles stressantes de la journée pourraient aussi avoir perturbé vos proches). Il existe une foule de façons de mettre cela en pratique : allez marcher avec un bon ami, appelez votre sœur ou votre frère à qui vous n’avez pas parlé depuis longtemps ou prenez simplement le temps de renouer (et d’avoir une vraie conversation!) avec votre douce moitié. Et puis, si personne n’est là au moment où vous tentez de les joindre, un petit dialogue intérieur pourrait faire l’affaire.

6. Chercher n’importe quel petit coin de nature

Comme on nous demande de limiter les sorties, de rester à la maison et d’user nos divers appareils, le moment est tout indiqué pour expérimenter le pouvoir thérapeutique de la nature. Sortez dehors et admirez la vue qui s’offre à vous, qu’il s’agisse d’une forêt couverte de givre ou d’un arbre isolé au cœur de la ville. Laissez votre téléphone dans vos poches; vous vous sentirez plus détendu et respirerez plus librement.

7. Revenir à l’essentiel

Même s’il s’agit du conseil le plus évident, c’est très souvent la première chose que les gens négligent lorsqu’ils sont stressés : prendre soin de son corps. Cela veut dire de manger trois repas équilibrés par jour, faire un peu d’exercice, boire de l’eau et dormir suffisamment. (Trouvez des idées fondées sur la science pour les investisseurs dans l’article Dormez, bougez et mangez pour prendre de meilleures décisions.) Ces simples gestes ne changeront pas le monde, mais vous permettront assurément d’être mieux outillés pour apaiser vos inquiétudes, quelles qu’elles soient.