Aller au contenu principal
RBC
Les technologies personnelles multiplient et simplifient les possibilités de connexion, de communication. Nous pouvons commander notre épicerie de la patinoire, planifier en ligne une réunion entre amis du secondaire et clavarder par vidéo, à distance, avec des membres de la famille. Parallèlement, le risque de cybermenaces augmente à mesure que la technologie évolue.

Le recours aux médias sociaux, aux courriels et aux applis populaires peut nous rendre vulnérables aux pirates informatiques. Heureusement qu’il existe des moyens de nous protéger. L’essentiel est de savoir les risques que nous courons, et les mesures à prendre pour assurer notre sécurité.

Savez-vous comment préserver la confidentialité de vos comptes ou comment repérer un courriel suspect ? Répondez à notre questionnaire pour savoir à quel point vous êtes cybervigilant.

  1. Laquelle des situations suivantes décrit un scénario d'hameçonnage ? (choisissez-en un)

  2. Vous recevez au bureau un courriel d'une société de logiciels vous expliquant que votre mot de passe n'est pas à jour et que vous devez en créer un nouveau. Que faites-vous ? (choisissez-en un)

  3. Lequel de ces mots de passe est le plus sécuritaire ? (choisissez-en un)

  4. Votre ordinateur vient d'être infecté avec un rançongiciel et le pirate vous demande de lui transférer des fonds avant de vous rendre l'accès à vos fichiers. Que faites-vous ? (choisissez-en un)

  5. Les mises à jour des logiciels peuvent être pénibles – et pourtant elles sont utiles ! Selon vous, quelle est leur fonction ? (choisissez-en un)

  6. Vous êtes en voyage d'affaires et consultez des courriels dans un café. Comment pouvez-vous vous assurer que votre communication est sécuritaire ? (choisissez-en un)

  7. Mauvaises nouvelles, vous avez été victime de piratage. Que faites-vous ? (choisissez-en un)

  8. Quel rôle jouez-vous pour vous protéger contre la cyberfraude ? (choisissez-en un)

Si vos réponses comptent une majorité de « A » :

La technologie évolue, tout comme les techniques, les astuces et les tactiques utilisées par les cybercriminels. Il est essentiel que vous soyez au courant des cyberarnaques courantes, et que vous sachiez comment vous protéger, pour assurer votre sécurité et celle de vos renseignements. Vous avez encore beaucoup à apprendre, mais ce questionnaire est un bon point de départ pour votre formation en cybersécurité !

Visitez notre page Cybersécurité pour obtenir d'autres conseils sur la façon de vous protéger en ligne.

Hameçonnage

L'hameçonnage est conçu pour vous inciter à ouvrir des pièces jointes, à cliquer sur des liens ou à entrer des renseignements confidentiels, comme votre numéro de compte bancaire, votre mot de passe, votre nom d'utilisateur et d'autres informations de connexion qui ne doivent pas être divulguées. Les arnaques peuvent se présenter sous diverses formes ; il est donc important de se méfier des textos et des courriels provenant d'une source suspecte.

N'oubliez pas que votre institution financière ne vous demandera jamais de lui fournir, par texto ou par courriel, les renseignements sur votre compte ou vos mots de passe – si l'on vous les demande, supprimez le courriel !

Mots de passe

Tout courriel qui vous demande d'agir rapidement en cliquant sur un lien provient probablement d'une source frauduleuse. Si vous avez des inquiétudes au sujet de l'état de votre compte, entrez l'adresse du site Web que vous utilisez habituellement pour vous connecter, et faites les changements nécessaires. Ne cliquez jamais sur le lien dans un courriel pour entrer vos renseignements personnels et confidentiels.

Le vol de mot de passe est l'un des moyens les plus courants dont se servent les cybercriminels pour accéder à vos renseignements en ligne. C'est la raison pour laquelle vos mots de passe doivent être longs, complexes et difficiles à deviner. Si votre liste de mots de passe contient le mot « motdepasse » ou les chiffres « 1234 », vous pourriez tout aussi bien ouvrir personnellement la porte aux pirates pour qu'ils accèdent à vos renseignements.

Choisir une phrase de passe, plutôt qu'un simple mot, est un excellent point de départ. Pour que le mot de passe soit encore plus difficile à déchiffrer, utilisez des mots mal orthographiés et ajoutez des espaces, des signes de ponctuation, des caractères spéciaux et des chiffres.

Rançongiciel

Si vous êtes la cible d'une cyberattaque, la première chose à faire est de demander de l'aide le plus rapidement possible. Bon nombre d'incidents ne sont pas signalés, car les victimes sont gênées ou ne savent pas trop quelle décision prendre. Au lieu d'essayer de résoudre le problème vous-même, demandez de l'aide du professionnel des TI sur place. Dans le doute, déconnectez votre ordinateur du réseau pour éviter que le logiciel de rançon ne se propage.

N'oubliez pas que l'une des meilleures façons de vous protéger est d'effectuer régulièrement des sauvegardes de vos données – et de les conserver à l'extérieur des locaux. Ainsi, si vous êtes victime d'une attaque sous forme de rançongiciel, vous ne perdrez rien !

Mises à jour de logiciels

Si facile soit-il de cliquer sur « Pas maintenant » ou « Me le rappeler plus tard » lorsqu'un message de mise à jour de logiciel apparaît, maintenir à jour votre système d'exploitation et les applications de tiers est en réalité l'une des mesures les plus importantes que vous pouvez prendre pour vous protéger – vous et tous vos appareils !

La mise à jour et la révision des logiciels permettent à votre appareil de corriger les failles de sécurité qui ont été décelées, mais aussi de corriger ou de supprimer les bogues des ordinateurs. De plus, les mises à jour ajoutent de nouvelles fonctionnalités à vos appareils et suppriment celles qui sont désuètes.

Wi-Fi publics

Même si de nombreux hôtels, cafés et restaurants offrent une connexion pratique à un réseau sans fil public, il est facile pour un pirate d'espionner les données que vous envoyez en ligne — notamment les noms d'utilisateur et les mots de passe — pendant que vous êtes connecté à ce réseau public. L'écoute électronique par réseau Wi-Fi est l'une des tactiques de fraude les plus courantes. Heureusement, il n'est pas difficile de vous protéger. Il vous suffit de savoir quand et où vous êtes le plus vulnérable.

Un RPV est un programme qui fait passer votre trafic Internet par un fournisseur sécurisé à l'extérieur du point d'accès sans fil public. Ainsi, tous les sites que vous visitez ou les courriels que vous envoyez passeront par un système chiffré hautement sécurisé. Le choix d'un service RPV payant et digne de confiance est essentiel, car il existe de fausses applis RPV qui pourraient faire plus de mal que de bien.

Signaler une fraude

Saviez-vous que près de neuf victimes de fraude sur dix ne signalent pas l'incident ou n'en parlent à personne ?

Il est important de signaler tant les tentatives de cyberattaque que les attaques réelles, et ce, pour plusieurs raisons. D'abord, en communiquant immédiatement avec votre institution financière, vous pourriez recouvrer les pertes subies par suite de l'activité frauduleuse.

Ensuite, ne pas signaler les fraudes permet aux fraudeurs de se livrer impunément à leurs arnaques. Plus RBC est au fait des activités frauduleuses en cours, mieux elle est préparée à lutter contre celles-ci et à s'assurer de mettre en place les meilleurs outils pour votre protection. En communiquant avec la police, vous pouvez l'aider à enquêter sur la fraude en vue d'arrêter les auteurs de ces arnaques.

Ton rôle

La cybersécurité est l'affaire de tous, et il est aussi de votre responsabilité de protéger vos renseignements. Bien que RBC soit résolue à maintenir la confidentialité de vos renseignements financiers, vous pouvez prendre quelques simples mesures pour rehausser votre protection encore davantage, notamment en créant des mots de passe difficiles à déchiffrer ou en évitant les réseaux sans fil publics pour effectuer vos opérations bancaires.

Si vos réponses comptent une majorité de « B » :

Vous êtes en bonne voie de devenir cybervigilant ! N'oubliez pas que la technologie évolue, tout comme les techniques, les astuces et les tactiques utilisées par les cybercriminels. Il est essentiel que vous soyez au courant des cyberarnaques courantes, et que vous sachiez comment vous protéger, pour assurer en tout temps votre sécurité et celle de vos renseignements.

Visitez notre page Cybersécurité pour obtenir d'autres conseils sur la façon de vous protéger en ligne.

Hameçonnage

L'hameçonnage est conçu pour vous inciter à ouvrir des pièces jointes, à cliquer sur des liens ou à entrer des renseignements confidentiels, comme votre numéro de compte bancaire, votre mot de passe, votre nom d'utilisateur et d'autres informations de connexion qui ne doivent pas être divulguées. Les arnaques peuvent se présenter sous diverses formes ; il est donc important de se méfier des textos et des courriels provenant d'une source suspecte.

N'oubliez pas que votre institution financière ne vous demandera jamais de lui fournir, par texto ou par courriel, les renseignements sur votre compte ou vos mots de passe – si l'on vous les demande, supprimez le courriel !

Mots de passe

Tout courriel qui vous demande d'agir rapidement en cliquant sur un lien provient probablement d'une source frauduleuse. Si vous avez des inquiétudes au sujet de l'état de votre compte, entrez l'adresse du site Web que vous utilisez habituellement pour vous connecter, et faites les changements nécessaires. Ne cliquez jamais sur le lien dans un courriel pour entrer vos renseignements personnels et confidentiels.

Le vol de mot de passe est l'un des moyens les plus courants dont se servent les cybercriminels pour accéder à vos renseignements en ligne. C'est la raison pour laquelle vos mots de passe doivent être longs, complexes et difficiles à deviner. Si votre liste de mots de passe contient le mot « motdepasse » ou les chiffres « 1234 », vous pourriez tout aussi bien ouvrir personnellement la porte aux pirates pour qu'ils accèdent à vos renseignements.

Choisir une phrase de passe, plutôt qu'un simple mot, est un excellent point de départ. Pour que le mot de passe soit encore plus difficile à déchiffrer, utilisez des mots mal orthographiés et ajoutez des espaces, des signes de ponctuation, des caractères spéciaux et des chiffres.

Rançongiciel

Si vous êtes la cible d'une cyberattaque, la première chose à faire est de demander de l'aide le plus rapidement possible. Bon nombre d'incidents ne sont pas signalés, car les victimes sont gênées ou ne savent pas trop quelle décision prendre. Au lieu d'essayer de résoudre le problème vous-même, demandez de l'aide du professionnel des TI sur place. Dans le doute, déconnectez votre ordinateur du réseau pour éviter que le logiciel de rançon ne se propage.

N'oubliez pas que l'une des meilleures façons de vous protéger est d'effectuer régulièrement des sauvegardes de vos données – et de les conserver à l'extérieur des locaux. Ainsi, si vous êtes victime d'une attaque sous forme de rançongiciel, vous ne perdrez rien !

Mises à jour de logiciels

Si facile soit-il de cliquer sur « Pas maintenant » ou « Me le rappeler plus tard » lorsqu'un message de mise à jour de logiciel apparaît, maintenir à jour votre système d'exploitation et les applications de tiers est en réalité l'une des mesures les plus importantes que vous pouvez prendre pour vous protéger – vous et tous vos appareils !

La mise à jour et la révision des logiciels permettent à votre appareil de corriger les failles de sécurité qui ont été décelées, mais aussi de corriger ou de supprimer les bogues des ordinateurs. De plus, les mises à jour ajoutent de nouvelles fonctionnalités à vos appareils et suppriment celles qui sont désuètes.

Wi-Fi publics

Même si de nombreux hôtels, cafés et restaurants offrent une connexion pratique à un réseau sans fil public, il est facile pour un pirate d'espionner les données que vous envoyez en ligne — notamment les noms d'utilisateur et les mots de passe — pendant que vous êtes connecté à ce réseau public. L'écoute électronique par réseau Wi-Fi est l'une des tactiques de fraude les plus courantes. Heureusement, il n'est pas difficile de vous protéger. Il vous suffit de savoir quand et où vous êtes le plus vulnérable.

Un RPV est un programme qui fait passer votre trafic Internet par un fournisseur sécurisé à l'extérieur du point d'accès sans fil public. Ainsi, tous les sites que vous visitez ou les courriels que vous envoyez passeront par un système chiffré hautement sécurisé. Le choix d'un service RPV payant et digne de confiance est essentiel, car il existe de fausses applis RPV qui pourraient faire plus de mal que de bien.

Signaler une fraude

Saviez-vous que près de neuf victimes de fraude sur dix ne signalent pas l'incident ou n'en parlent à personne ?

Il est important de signaler tant les tentatives de cyberattaque que les attaques réelles, et ce, pour plusieurs raisons. D'abord, en communiquant immédiatement avec votre institution financière, vous pourriez recouvrer les pertes subies par suite de l'activité frauduleuse.

Ensuite, ne pas signaler les fraudes permet aux fraudeurs de se livrer impunément à leurs arnaques. Plus RBC est au fait des activités frauduleuses en cours, mieux elle est préparée à lutter contre celles-ci et à s'assurer de mettre en place les meilleurs outils pour votre protection. En communiquant avec la police, vous pouvez l'aider à enquêter sur la fraude en vue d'arrêter les auteurs de ces arnaques.

Ton rôle

La cybersécurité est l'affaire de tous, et il est aussi de votre responsabilité de protéger vos renseignements. Bien que RBC soit résolue à maintenir la confidentialité de vos renseignements financiers, vous pouvez prendre quelques simples mesures pour rehausser votre protection encore davantage, notamment en créant des mots de passe difficiles à déchiffrer ou en évitant les réseaux sans fil publics pour effectuer vos opérations bancaires.

Si vos réponses comptent une majorité de « C/D » :

Bravo ! Vous êtes déjà un as de la cybervigilance. N'oubliez pas que la technologie évolue, tout comme les techniques, les astuces et les tactiques utilisées par les cybercriminels. Il est essentiel que vous restiez au fait des cyberarnaques courantes, et que vous sachiez comment vous protéger, pour assurer en tout temps votre sécurité et celle de vos renseignements.

Visitez notre page Cybersécurité pour obtenir d'autres conseils sur la façon de vous protéger en ligne.

Hameçonnage

L'hameçonnage est conçu pour vous inciter à ouvrir des pièces jointes, à cliquer sur des liens ou à entrer des renseignements confidentiels, comme votre numéro de compte bancaire, votre mot de passe, votre nom d'utilisateur et d'autres informations de connexion qui ne doivent pas être divulguées. Les arnaques peuvent se présenter sous diverses formes ; il est donc important de se méfier des textos et des courriels provenant d'une source suspecte.

N'oubliez pas que votre institution financière ne vous demandera jamais de lui fournir, par texto ou par courriel, les renseignements sur votre compte ou vos mots de passe – si l'on vous les demande, supprimez le courriel !

Mots de passe

Tout courriel qui vous demande d'agir rapidement en cliquant sur un lien provient probablement d'une source frauduleuse. Si vous avez des inquiétudes au sujet de l'état de votre compte, entrez l'adresse du site Web que vous utilisez habituellement pour vous connecter, et faites les changements nécessaires. Ne cliquez jamais sur le lien dans un courriel pour entrer vos renseignements personnels et confidentiels.

Le vol de mot de passe est l'un des moyens les plus courants dont se servent les cybercriminels pour accéder à vos renseignements en ligne. C'est la raison pour laquelle vos mots de passe doivent être longs, complexes et difficiles à deviner. Si votre liste de mots de passe contient le mot « motdepasse » ou les chiffres « 1234 », vous pourriez tout aussi bien ouvrir personnellement la porte aux pirates pour qu'ils accèdent à vos renseignements.

Choisir une phrase de passe, plutôt qu'un simple mot, est un excellent point de départ. Pour que le mot de passe soit encore plus difficile à déchiffrer, utilisez des mots mal orthographiés et ajoutez des espaces, des signes de ponctuation, des caractères spéciaux et des chiffres.

Rançongiciel

Si vous êtes la cible d'une cyberattaque, la première chose à faire est de demander de l'aide le plus rapidement possible. Bon nombre d'incidents ne sont pas signalés, car les victimes sont gênées ou ne savent pas trop quelle décision prendre. Au lieu d'essayer de résoudre le problème vous-même, demandez de l'aide du professionnel des TI sur place. Dans le doute, déconnectez votre ordinateur du réseau pour éviter que le logiciel de rançon ne se propage.

N'oubliez pas que l'une des meilleures façons de vous protéger est d'effectuer régulièrement des sauvegardes de vos données – et de les conserver à l'extérieur des locaux. Ainsi, si vous êtes victime d'une attaque sous forme de rançongiciel, vous ne perdrez rien !

Mises à jour de logiciels

Si facile soit-il de cliquer sur « Pas maintenant » ou « Me le rappeler plus tard » lorsqu'un message de mise à jour de logiciel apparaît, maintenir à jour votre système d'exploitation et les applications de tiers est en réalité l'une des mesures les plus importantes que vous pouvez prendre pour vous protéger – vous et tous vos appareils !

La mise à jour et la révision des logiciels permettent à votre appareil de corriger les failles de sécurité qui ont été décelées, mais aussi de corriger ou de supprimer les bogues des ordinateurs. De plus, les mises à jour ajoutent de nouvelles fonctionnalités à vos appareils et suppriment celles qui sont désuètes.

Wi-Fi publics

Même si de nombreux hôtels, cafés et restaurants offrent une connexion pratique à un réseau sans fil public, il est facile pour un pirate d'espionner les données que vous envoyez en ligne — notamment les noms d'utilisateur et les mots de passe — pendant que vous êtes connecté à ce réseau public. L'écoute électronique par réseau Wi-Fi est l'une des tactiques de fraude les plus courantes. Heureusement, il n'est pas difficile de vous protéger. Il vous suffit de savoir quand et où vous êtes le plus vulnérable.

Un RPV est un programme qui fait passer votre trafic Internet par un fournisseur sécurisé à l'extérieur du point d'accès sans fil public. Ainsi, tous les sites que vous visitez ou les courriels que vous envoyez passeront par un système chiffré hautement sécurisé. Le choix d'un service RPV payant et digne de confiance est essentiel, car il existe de fausses applis RPV qui pourraient faire plus de mal que de bien.

Signaler une fraude

Saviez-vous que près de neuf victimes de fraude sur dix ne signalent pas l'incident ou n'en parlent à personne ?

Il est important de signaler tant les tentatives de cyberattaque que les attaques réelles, et ce, pour plusieurs raisons. D'abord, en communiquant immédiatement avec votre institution financière, vous pourriez recouvrer les pertes subies par suite de l'activité frauduleuse.

Ensuite, ne pas signaler les fraudes permet aux fraudeurs de se livrer impunément à leurs arnaques. Plus RBC est au fait des activités frauduleuses en cours, mieux elle est préparée à lutter contre celles-ci et à s'assurer de mettre en place les meilleurs outils pour votre protection. En communiquant avec la police, vous pouvez l'aider à enquêter sur la fraude en vue d'arrêter les auteurs de ces arnaques.

Ton rôle

La cybersécurité est l'affaire de tous, et il est aussi de votre responsabilité de protéger vos renseignements. Bien que RBC soit résolue à maintenir la confidentialité de vos renseignements financiers, vous pouvez prendre quelques simples mesures pour rehausser votre protection encore davantage, notamment en créant des mots de passe difficiles à déchiffrer ou en évitant les réseaux sans fil publics pour effectuer vos opérations bancaires.