Aller au contenu principal
RBC
Si vous venez d'arriver au Canada, il est important de commencer à bâtir de solides assises financières. Les trois éléments essentiels consistent à ouvrir un compte bancaire canadien, à établir des antécédents de solvabilité et à se prévaloir des programmes gouvernementaux et d'aide financière utiles.

À votre arrivée au Canada, vous devrez trouver un endroit où vous loger, commencer à travailler et vous familiariser avec votre nouvelle collectivité. C’est beaucoup de choses à organiser. Le présent guide comprend des conseils simples pour vous aider à mettre de l’ordre dans vos finances afin que vous puissiez épargner, transférer et utiliser votre argent en toute sécurité, et commencer à établir une bonne cote de solvabilité pour vous aider à atteindre vos objectifs.

Ouverture d’un compte bancaire au Canada

L’ouverture d’un compte bancaire auprès d’une banque canadienne doit être une priorité, même si vous détenez un compte dans un autre pays, car les opérations bancaires internationales peuvent être compliquées, chronophages et coûteuses. Un compte auprès d’une banque locale vous permettra de mettre votre argent en lieu sûr et d’y accéder facilement.

Voici quelques renseignements qu’il vous faut connaître.

Comptes chèques

Les gens utilisent les comptes chèques pour leurs dépenses mensuelles et quotidiennes. Ils demandent souvent à leur employeur de déposer leurs chèques de paie directement dans ce compte.

Comptes d’épargne

Ce compte vous permet d’y déposer de l’argent supplémentaire pour constituer un fonds d’urgence ou d’économiser pour un achat important. En gardant cet argent dans un compte distinct du compte chèques, vous êtes moins susceptible de le dépenser accidentellement.

Cartes de débit

Une carte de débit vous permet d’accéder à vos comptes chèques et d’épargne à une banque ou à un guichet automatique. Vous pouvez l’utiliser pour faire des achats dans certains magasins et même si elle ressemble à une carte de crédit, ce n’est pas du crédit. Lorsque vous payez par débit, l’argent est prélevé directement sur votre compte.

Virement Interac

Si vous voulez envoyer de l’argent à une personne qui est titulaire d’un compte bancaire canadien, vous pouvez le faire au moyen d’un Virement Interac. Vous trouverez ce service en vous connectant à vos services bancaires mobiles ou en ligne. Ce service est gratuit avec certains comptes bancaires, tandis que d’autres facturent des frais modiques pour chaque transfert.

Débit préautorisé

Cette fonction est utile pour les personnes qui oublient parfois de payer leurs factures à temps. Lorsque vous mettez en place un débit préautorisé, vous donnez à votre banque l’autorisation de verser un certain montant sur un certain compte à une certaine date. Par exemple, vous pourriez mettre en place un débit préautorisé pour payer votre fournisseur de téléphonie cellulaire tous les mois.

Notez que les frais varient d’une banque à l’autre et d’un compte à l’autre. Demandez au fournisseur s’il offre un forfait mensuel et combien coûtent différentes opérations. Déterminez les caractéristiques dont vous avez besoin et que vous pouvez vous permettre, et faites des recherches pour trouver le compte bancaire qui vous convient le mieux.

Certaines banques proposent aux nouveaux arrivants des comptes ou des forfaits conçus pour eux. Le programme RBC Privilège Plus pour nouvel arrivant en est un excellent exemple. Avec ce compte, vous obtenez un compte chèques, un nombre illimité d’opérations de débit et l’approbation d’une carte de crédit sans vérification de solvabilité.

Commencez à établir votre cote de solvabilité

Une cote de solvabilité est une note que les banques, d’autres institutions financières, les employeurs et même les propriétaires peuvent vous demander de fournir avant d’accepter de vous prêter de l’argent, de vous embaucher ou de vous faire signer un bail. Ce code de trois chiffres indique la façon dont vous avez géré le crédit dans le passé, par exemple si vous payez vos factures à temps. Plus votre cote de solvabilité est élevée, mieux c’est.

La difficulté pour les nouveaux arrivants tient au fait que leurs antécédents financiers à l’étranger ne sont pas pris en compte, de sorte qu’à leur arrivée, ils doivent repartir de zéro.

Il existe de nombreuses façons de commencer à établir votre cote de solvabilité, notamment en ouvrant un compte de téléphonie cellulaire, en établissant vos services publics, par exemple pour le chauffage et le service Internet, et en utilisant une carte de crédit de façon responsable.

Investissez en vous-mêmes

Il vaut la peine de se renseigner sur les programmes gouvernementaux offerts aux nouveaux arrivants. Ces programmes peuvent vous aider à gérer votre budget et à investir dans vos objectifs futurs.

Régime enregistré d’épargne-études (REEE)

Le REEE est conçu pour vous permettre d’épargner pour les études postsecondaires d’un enfant afin que vous soyez prêt à l’aider dans son avenir scolaire. Grâce à ce programme, vous pouvez bénéficier de subventions gouvernementales supplémentaires pour faire fructifier votre épargne plus rapidement.

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Le CELI est un outil de placement qui vous permet d’investir votre argent et dont les gains sont exonérés d’impôt. Renseignez-vous sur les plafonds de cotisation, les types de placements et les règles de retrait du CELI ici.

Régime enregistré d’épargne-retraite (REER)

En tant que nouvel arrivant au Canada, vous pouvez ouvrir un REER une fois que vous avez produit une déclaration de revenus pour la première fois. Un REER est un compte de placement qui vous aide à épargner pour la retraite. Les cotisations bénéficient d’un report d’impôt, ce qui signifie que vous ne payez pas d’impôt sur ces dépôts jusqu’à ce que vous retiriez l’argent. Renseignez-vous sur les plafonds de cotisation et les règles du REER ici.

Compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP)

Le compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété, annoncé en 2023, est un compte libre d’impôt qui vous permet d’économiser jusqu’à 8 000 $ par année (à hauteur de 40 000 $) pour faire l’achat de votre première maison. Comme dans le cas d’un REER, vos cotisations sont déduites de votre revenu annuel afin de réduire votre facture fiscale et, tout comme pour un CELI, l’argent que vous retirez est exempt d’impôt. Ces fonds doivent être utilisés pour une mise de fonds (ou vous pouvez les transférer dans un REER).

Ces trois composantes — l’ouverture d’un compte bancaire canadien, l’établissement d’antécédents de solvabilité et la participation aux programmes gouvernementaux et d’aide financière pertinents — sont les fondements d’une base financière solide.

Apprenez-en davantage dans le Centre RBC pour les nouveaux arrivants ou prenez rendez-vous avec un conseiller RBC pour discuter de votre plan financier.