Aller au contenu principal
RBC
Chaque année depuis 1992, le Programme de bourses d'études RBC pour Autochtones décerne des bourses d'études postsecondaires à de jeunes Autochtones du Canada qui sont motivés et axés sur la communauté. Cette année sera toutefois exceptionnelle pour ce Programme : à l'occasion de cette rentrée sans précédent, RBC a doublé le nombre de bourses d'études offertes pour l'année scolaire 2020.

Source de l’image en arrière-plan : Tannis Nielsen, artiste principale de la murale Water Wall


Le Programme ainsi bonifié soutiendra donc 20 jeunes Autochtones, qui recevront désormais 5 000 $ par année d’études, plutôt que 4 000 $. Ainsi, les bénéficiaires auront les moyens d’accéder à l’éducation, d’améliorer le sort de leur communauté et de contribuer au développement durable du Canada.

Personne ne connaît mieux l’impact d’une telle bourse que Ryland Conrad. Ryland est membre de la Première Nation Sipekneꞌkatik d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, et a reçu une Bourse d’études RBC pour Autochtone en 2016. À l’été 2019, il est entré au service de RBC comme stagiaire. Il participe maintenant au programme Perfectionnement du talent autochtone RBC (finances). Nous nous sommes entretenus avec Ryland pour en apprendre davantage sur son expérience en tant que lauréat d’une bourse et sur son parcours, qui l’a mené de l’Université Saint Mary’s à RBC.

Pour commencer, parlez-nous un peu de vous.

Je m’appelle Ryland Conrad. Je suis membre de la Première Nation Sipekneꞌkatik d’Halifax, en Nouvelle-Écosse. À l’été 2019, je suis entré au service de RBC comme stagiaire. Je suis maintenant associé au service Finances, Gestion de patrimoine de RBC, à Toronto.

En 2016, vous avez reçu une Bourse d’études RBC pour Autochtone. Comment se sont déroulées vos études postsecondaires ? Votre bourse d’études les a-t-elle modifiées ?

J’ai toujours été passionné de finances. Même à l’école secondaire, je savais déjà que je voulais poursuivre mes études dans ce domaine. Alors, quand j’ai été accepté au baccalauréat en commerce à l’Université Saint Mary’s, j’en ai été ravi ! Toutefois, comme plusieurs étudiants autochtones, je me suis rapidement demandé comment je financerais mes études.

La bourse d’études de RBC m’a heureusement soulagé de ce fardeau. Non seulement m’a-t-elle permis de fréquenter l’université, mais elle m’a aussi permis de profiter de toutes les occasions offertes par mon école. En étant déchargé du stress financier et de l’obligation de travailler, j’ai pu me concentrer sur mes études, participer à des activités parascolaires et prendre part à la vie étudiante. La bourse d’études m’a donc permis de vivre une expérience postsecondaire plus riche et mémorable. J’en suis très reconnaissant envers RBC !

Qu’est-ce qui vous a incité à demander une bourse d’études ?

J’ai été attiré par les Bourses d’études RBC parce que le programme me semblait avoir été créé pour répondre aux besoins spécifiques des Autochtones. J’ai particulièrement été frappé par la nature holistique du Programme – RBC ne cible pas seulement les étudiants qui ont des notes très élevées, mais aussi les personnes qui sont très impliquées dans leur communauté. Pour de nombreux jeunes Autochtones, le lien avec la communauté est au cœur même de notre identité. J’étais donc ravi que RBC comprenne cet aspect important de nos vies et cherche à en faire un élément significatif du Programme.

Vous avez récemment obtenu votre baccalauréat en commerce de l’Université Saint Mary’s – félicitations ! Avec le recul, quel a été l’impact de la bourse d’études sur votre formation et votre trajectoire professionnelle ?

La bourse de RBC a été le tremplin qui m’a permis de réussir mes études et ce qui a suivi. Le fait d’être soutenu financièrement a réduit le stress que je vivais, ce qui m’a permis d’obtenir de meilleures notes et de profiter pleinement des activités parascolaires ! Ces avantages m’ont en outre ouvert encore d’autres portes. Par exemple, j’ai pu participer plus tôt au programme travail-études de mon université, ce qui m’a permis d’acquérir l’expérience de travail nécessaire pour me distinguer comme stagiaire et comme candidat à l’emploi par la suite. Sans oublier que l’obtention d’une bourse d’études paraît plutôt bien dans mon curriculum vitæ !

Je dirais donc que le fait de décrocher une bourse d’études RBC m’a permis d’atteindre significativement ma situation actuelle.

Comment avez-vous obtenu votre poste actuel à RBC ?

À l’origine, j’ai postulé un emploi d’été à RBC dans le cadre du Programme de stages pour étudiants autochtones et, après quatre mois enrichissants, j’ai obtenu mon poste actuel à temps plein au sein du programme Perfectionnement du talent autochtone RBC (finances). En plus des bourses d’études et des stages pour étudiants, RBC offre de nombreux programmes aux étudiants et aux jeunes professionnels qui souhaitent développer leurs compétences et bâtir leur carrière. Grâce à ces programmes, j’ai pu saisir de nouvelles occasions. C’est pourquoi j’encourage tout le monde à en profiter.

Quel conseil donneriez-vous aux étudiants qui comptent demander une bourse d’études au cours des prochains mois ?

Définissez vos objectifs à long terme et préparez-vous à expliquer comment vous comptez les atteindre. Je crois que cela fait partie des éléments qui m’ont permis de me distinguer parmi les candidats à une bourse d’études. En fait, au-delà des bourses d’études, mon conseil s’applique à toutes les démarches de la vie : quand on sait ce qu’on veut, on peut atteindre son objectif pas à pas !

Pour en savoir plus sur les Bourses d’études RBC pour Autochtones, et pour savoir comment poser votre candidature, visitez le site http://aboriginalstudents.ca/rbcfr/.