Aller au contenu principal
RBC
Vous songez à acheter une maison aux États-Unis pour vos vacances ou le travail ? Vous avez là un projet emballant ! Voyez maintenant pourquoi financer cette propriété pourrait s'avérer judicieux.

Financer votre maison située aux États-Unis plutôt que de la payer comptant offre non seulement des avantages financiers à court et à long terme, mais peut également vous faire économiser tout en vous offrant sécurité et flexibilité – aujourd’hui et demain. Quelle que soit la raison de votre migration vers le sud, pensez aux avantages du financement de votre nouvelle propriété aux États-Unis.

Cinq bonnes raisons de financer votre maison aux États-Unis

1. Réduisez votre fardeau financier initial

Si vous choisissez de financer votre nouvelle maison aux États-Unis, vous répartirez ainsi vos versements hypothécaires sur une longue période plutôt que d’assumer sur-le-champ le coût total de la propriété. Pour la plupart d’entre nous, amasser un montant aussi important en espèces tient de l’impossible. En revanche, réunir une mise de fonds de 20 % est beaucoup plus réalisable.

2. Payez moins de frais de change à l’achat

Si vous avez traversé la frontière depuis que la valeur de notre dollar est sous la parité par rapport à la devise américaine, vous avez certainement ressenti les effets du taux de change.

Faites le calcul : si vous décidiez de payer intégralement votre propriété aux États-Unis en argent comptant, vous auriez à débourser beaucoup plus de fonds canadiens pour couvrir non seulement le prix d’achat, mais aussi les frais de change. Par contre, si vous n’aviez besoin que de 20 % du prix d’achat (soit la mise de fonds), vous ressentiriez beaucoup moins les effets du taux de change.

Concrètement, en finançant l’achat d’une maison de 400 000 $ au lieu de la payer comptant, vous pourriez économiser jusqu’à 62 000 $ en frais de change. Voici comment:

Supposons que vous déboursez 400 000 $, à un taux de change de 20 % : vos frais de change s’élèveraient à 80 000 $.

Si vous obtenez plutôt un financement de 400 000 $, que vous payez une mise en fonds équivalant à 20 % (soit 80 000 $) et des frais de clôture de 10 000 $ : vos frais de change s’élèveraient alors à 18 000 $. C’est une différence de 62 000 $ en frais de change initiaux.

3. Gardez vos fonds canadiens au Canada

Si vous avez l’intention de garder votre statut de résident canadien ou si vous prévoyez de retourner au Canada après quelques années d’exil, il est bon de garder des fonds et autres actifs au Canada. En finançant l’achat de votre maison aux États-Unis, vous aurez à fournir moins d’argent au départ, ce qui veut dire que vous n’aurez probablement pas besoin d’encaisser vos placements canadiens ou de refinancer votre maison au Canada.

En continuant d’accroître la valeur nette de votre maison et de faire croître vos placements au Canada, vous vous assurez une sécurité financière pour l’avenir.

4. Maintenez vos plans de retraite

Vous rêvez depuis toujours de vivre une retraite paisible aux États-Unis ? Merveilleux ! Mais n’oubliez pas que vous aurez besoin de votre épargne-retraite, durement accumulée, pendant plusieurs années. Même si vous réalisez votre rêve aujourd’hui, vous devez pouvoir maintenir votre niveau de vie et conserver le plus d’épargne possible.

Grâce au financement de l’achat de votre propriété aux États-Unis, vous pouvez laisser une plus grande partie de votre argent canadien dans votre épargne-retraite, ce qui vous permet de réaliser vos objectifs et de combler vos besoins à court et à long terme.

5. Profitez d’un produit plus facile à obtenir que vous ne le pensez

Obtenir une hypothèque aux États-Unis est une façon simple et pratique d’acheter une maison chez nos voisins américains. S’il est vrai que l’obtention d’une hypothèque aux États-Unis n’était pas chose facile pour les Canadiens, les prêteurs transfrontières facilitent de plus en plus le processus de financement de biens immobiliers aux États-Unis pour les acheteurs canadiens.

Certains de ces prêteurs, comme RBC Bank, tiennent même compte de vos antécédents de solvabilité au Canada et de votre relation bancaire avec eux pour établir votre admissibilité à un prêt hypothécaire.

De plus, certains prêts hypothécaires aux États-Unis ne comportent aucune restriction au chapitre des versements : les propriétaires peuvent effectuer en tout temps des versements forfaitaires sans pénalité (lorsque le taux de change est avantageux, par exemple).

Votre maison aux États-Unis est à portée de main! Le financement de votre achat pourrait vous aider à atteindre votre objectif plus tôt que prévu.

RBC Bank désigne RBC Bank (Georgia), National Association (« RBC Bank »), une filiale américaine en propriété exclusive de Banque Royale du Canada. Elle est membre de la Federal Deposit Insurance Corporation (« FDIC ») des États-Unis. Les comptes de dépôt américains sont assurés par la FDIC jusqu’à concurrence du montant maximum prévu par la loi. Les produits et services bancaires américains sont offerts par RBC Bank. Les produits et services bancaires canadiens sont offerts par Banque Royale du Canada. Les comptes de dépôt américains ne sont pas assurés par la Société d’assurance-dépôts du Canada (« SADC »). RBC Bank, prêteur équitable.equal housing lender