Aller au contenu principal
RBC
Avez-vous déjà laissé vos clés sur la porte de la maison ou votre auto déverrouillée toute la nuit ? Si vous avez déjà laissé par mégarde vos effets sans protection, il y a des chances que vous fassiez maintenant attention à protéger vos affaires. Seulement voilà, quand il s'agit de vos « clés en ligne », c'est-à-dire de vos mots de passe, vous devez être tout aussi prudent, car des pirates informatiques travaillent à temps plein à pirater les mots de passe des internautes crédules.

L’un des moyens les plus couramment utilisés par les pirates pour accéder à vos données personnelles ou à vos comptes en ligne est de deviner vos mots de passe. Si les termes « motdepasse » ou les chiffres « 1234 » entrent dans la composition de vos mots de passe, autant donner vos clés de maison à des inconnus avec votre adresse et l’itinéraire collés au dos !

Cinq astuces pour créer de parfaits mots de passe

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe bien de moyens de rendre vos mots de passe difficiles – voire impossibles – à pirater. Voici cinq techniques infaillibles à essayer.

1. Ne créez pas vos mots de passe comme des MOTS, mais plutôt comme des PHRASES. Il est important que vos mots de passe soient complexes, longs et difficiles à deviner. Alors, plutôt que d’utiliser juste un mot, pensez à utiliser une phrase : des paroles de chanson, un vers de poème ou une expression qui vous plaît. Rendez vos mots de passe encore plus difficiles à pirater en faisant des erreurs, en incluant des espaces, des signes de ponctuation ou des chiffres.

2. Évitez les mots ou les chiffres trop évidents. Votre date d’anniversaire, le nom de votre animal de compagnie et votre adresse sont très faciles à trouver pour les pirates. Créez des mots de passe qui semblent aléatoires et sans rapport avec votre vie.

3. Créez un mot de passe différent pour chaque système. En d’autres termes, n’utilisez pas le même mot de passe pour différents systèmes. Imaginez si vous aviez la même clé pour votre domicile, votre auto, votre bureau et votre coffre-fort. Si cette clé venait à tomber entre de mauvaises mains, ce serait catastrophique ! C’est la même chose pour vos mots de passe.

4. Utilisez un gestionnaire de mots de passe. Il existe de nombreux systèmes de gestion des mots de passe performants qui enregistrent vos mots de passe pour vous en toute sécurité. Bon nombre de ces systèmes créeront des mots de passe ultracomplexes en votre nom et en feront le suivi pour s’assurer que vous n’utilisez pas le même à plusieurs endroits (voir le point 3). Ces outils sont tous conçus pour que vous n’ayez pas à vous souvenir des nombreux mots de passe complexes que vous créez et pour les protéger des pirates. LastPass, Dashlane et KeePass sont certains des gestionnaires de mots de passe les plus connus, principalement parce qu’ils sont vraiment très faciles à utiliser et relativement abordables (leur prix varie entre 20 $ et 40 $ par année). De plus, ils offrent des fonctions remarquables pour vous aider à gérer vos mots de passe de façon simple, sûre et commode.

5. Essayez l’identification à deux facteurs. Certains sites requièrent que vous suiviez un processus d’identification à deux étapes pour vérifier votre identité et vous connecter à votre session. En plus de votre mot de passe, vous devez fournir un code que vous recevrez sur votre téléphone afin d’ouvrir une session en ligne. Les pirates trouveront qu’il est très difficile d’accéder à vos comptes s’ils doivent suivre plusieurs étapes pour y arriver.

Tout cela pour dire que même s’il est important de créer des mots de passe uniques, très complexes et aléatoires pour protéger vos données en ligne, cela ne suffit pas. Souvenez-vous de toujours verrouiller l’écran de votre ordinateur (même si vous ne vous en éloignez qu’un court instant), de ne partager vos mots de passe avec personne et de ne pas les conserver dans un lieu non sécurisé, comme dans l’application de prise de notes de votre téléphone ou sur un feuillet autocollant.

La protection de vos mots de passe peut sembler compliquée, mais en réalité c’est plutôt simple. Tellement simple, en fait, que même un enfant peut l’expliquer. Voyez par vous-même !

Devenez plus cyberavisé !