Aller au contenu principal
RBC
Près de 11,2 millions de tonnes métriques d'aliments propres à la consommation sont jetées chaque année au Canada. Grâce à la technologie, Second Harvest récupère des aliments sains afin de nourrir les collectivités, ce qui réduit en même temps la quantité de déchets envoyée à l'enfouissement.

Le plus récent rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat fait état des incidences positives de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) sur certains enjeux associés aux changements climatiques, comme l’insécurité alimentaire, la qualité de l’air, les dérèglements météorologiques et les inondations côtières.

Le gaspillage alimentaire est associé à une importante production de GES : Outre l’énergie gaspillée pour les produire et les distribuer, les aliments non consommés qui finissent dans des sites d’enfouissement se transforment en méthane, un gaz à effet de serre.

Les changements climatiques nous concernent tous. Il n’y a peut-être jamais eu un tel besoin de solutions extraordinaires ni un si grand nombre d’occasions de faire preuve de leadership, d’esprit de collaboration, d’ingéniosité et de vision. — Techno nature RBC

Près de 60 % des aliments produits au Canada sont gaspillés ou jetés chaque année, selon Second Harvest. Le tiers de ces aliments sont encore propres à la consommation, mais ils finissent dans les sites d’enfouissement plutôt que sur la table de ceux qui en ont besoin.

L’arrivée de la pandémie a perturbé les chaînes de distribution alimentaire, de sorte que les fermiers, incapables d’acheminer leur production vers les collectivités démunies qui en avaient besoin, devaient jeter des milliers de tonnes de nourriture.

« À la fin de 2020, Second Harvest était venu en aide à plus de 2 500 organismes sans but lucratif et 4 300 programmes alimentaires dans près de 700 collectivités au Canada, » indique Corey Smith, vice-présidente, Philanthropie.

Volunteers load rescued food from Second Harvest onto a float plane in Sioux Lookout, ON

Sioux Lookout, Ontario — Des aliments récupérés par Second Harvest sont chargés dans un hydravion pour être distribués dans des localités accessibles seulement par avion.

Récupérer des aliments sains partout au pays

Lorsque la pandémie a frappé, le gouvernement du Canada a mis sur pied le Programme de récupération d’aliments excédentaires, en collaboration avec des organismes comme Second Harvest, pour récupérer la quantité importante de nourriture sur le point d’être jetée, afin de combler la demande accrue d’aliments sains partout au Canada.

Grâce à ce programme, Second Harvest a reçu des fonds pour acheter des aliments sur le point d’être jetés, et pour les distribuer à des centaines d’organismes caritatifs et sans but lucratif, y compris ceux se trouvant dans des localités accessibles uniquement par avion.

A community volunteer helps distribute fresh produce and eggs at Fork York Food Bank, Toronto, ON

Des aliments frais sont distribués à la banque alimentaire Fork York à Toronto.

Les étonnantes possibilités d’une appli

Avec l’appli Food Rescue de Second Harvest, les donateurs peuvent accéder au site en tout temps pour y inscrire leurs dons d’aliments, qu’il s’agisse de 5 ou de 500 kilos. Les organismes de services sociaux inscrits sur la plateforme sont ensuite avisés du don.

« Les avis sont envoyés sur ordinateur et sur téléphone cellulaire, mentionne Vicki England, coordonnatrice d’une banque alimentaire de Sydenham, en Ontario. Il est donc difficile de les rater. »

Avant mars 2020, cette plateforme desservait seulement l’Ontario et la Colombie-Britannique. En mai, grâce au soutien accru, Second Harvest était présent dans tout le pays. Pendant la pandémie, l’appli de Second Harvest a aussi servi à distribuer de l’équipement de protection individuelle, de l’aide financière et des cartes-cadeaux d’épiceries aux organismes sans but lucratif qui aident des gens démunis partout au pays.

« Par suite de l’arrivée de la pandémie de COVID-19, nous avons déployé le système à plus grande échelle beaucoup plus rapidement que prévu, ajoute Mme Smith. Grâce à des partenaires comme RBC Fondation, nous avons pu lancer la plateforme dans l’ensemble du pays pour répondre à la forte hausse des besoins en nourriture. »

L’appli de récupération alimentaire a permis de distribuer plus de 4 millions de kilos d’aliments dans les collectivités de toutes les régions du pays.

An elder at Helen's Fish Camp, on the traditional territory of the Ta'an Kwach'an Council in Whitehorse, YT teaches traditional preparation techniques using salmon from Second Harvest

Une aînée utilise le saumon récupéré par Second Harvest pour enseigner une recette traditionnelle au Helen’s Fish Camp, sur le territoire traditionnel du Conseil des Ta’an Kwach’an de Whitehorse, au Yukon.

Protéger l’environnement naturel du Canada

Second Harvest est le plus important organisme de récupération alimentaire au Canada. Les millions de kilos d’aliments sains qui ont été distribués aux collectivités par des organismes caritatifs et sans but lucratif ont ainsi été détournés des sites d’enfouissement, pour le grand bien de l’environnement du Canada.

À la fin de 2020, Second Harvest avait récupéré plus de 10 millions de kilos de nourriture, ce qui correspond à l’élimination de plus de 34 millions de kilos d’émissions de GES.

« Le gaspillage alimentaire est l’une des principales sources d’émissions de gaz à effet de serre, explique Mme Smith. En détournant la nourriture des sites d’enfouissement et en la distribuant à ceux qui en ont besoin, nous limitons les émissions de ces gaz. »

A volunteer at InterVarsity Pioneer Camp in Winnipeg, MB preparing rescued food for redistribution.

Distribution de nourriture au InterVarsity Pioneer Camp à Winnipeg, au Manitoba.

« Alors que de si nombreuses familles vivent dans l’insécurité alimentaire, on ne peut pas se permettre de gaspiller de bons aliments sains. »

« Nous appelons ce programme l’eHarmony de la récupération alimentaire », souligne Mme Smith. Il y a donc moins de gaspillage alimentaire, encore plus de Canadiens qui ont accès aux aliments frais dont ils ont besoin, et plus d’aliments récupérables qui sont détournés des sites d’enfouissement.

« Nous venons de dépasser le million de kilos d’aliments récupérés grâce à cette plateforme », ajoute Mme Smith.

Accroissement des dons d’aliments en réaction à la COVID-19

Les résultats découlant de l’appli de récupération alimentaire de Second Harvest correspondent aux objectifs de Techno nature RBC : soutenir les idées, les technologies et les partenariats visant à résoudre des problèmes environnementaux urgents.

Nous vivons un moment sans précédent de notre histoire, et il est bon de savoir que RBC Fondation est là pour nous aider à le faire, » poursuit Mme Smith.

Techno Nature RBC.

Second Harvest est appuyé par Techno nature RBC, un engagement pluriannuel visant à préserver la plus grande richesse du monde : son écosystème naturel. De concert avec ses partenaires, RBC s’emploie à résoudre des problèmes environnementaux pressants grâce à la technologie et à l’innovation. À ce jour, plus de 125 partenaires ont profité des 27 millions de dollars que nous avons investis dans la collectivité. Détails à rbc.com/technonature

Détails à