Aller au contenu principal
RBC
La Croix-Rouge canadienne et RBC travaillent ensemble à mettre au point une technologie pour aider les Canadiens les plus à risque de subir une inondation.

Certaines régions, comme Fredericton, les banlieues de Montréal et le long de la rivière des Outaouais, sont déjà affectées par des inondations périodiques qui contraignent les résidents à évacuer leur maison.

Or, ce type de cataclysme, qui peut causer d’importants dommages, risque de devenir de plus en plus fréquent ailleurs au Canada en raison des changements climatiques.

L’entraide en situation de sinistre

Quand survient un cataclysme, la Croix-Rouge canadienne est là en appui aux opérations de secours du gouvernement. Elle loge les personnes évacuées et leur fournit de la nourriture, des vêtements et des articles d’hygiène personnelle. Elle contribue aussi aux efforts humanitaires à plus long terme. Dans les mois et parfois même les années qui suivent un sinistre, la Croix-Rouge collabore avec les municipalités pour aider à la reconstruction. Enfin, elle offre du soutien émotionnel et de l’aide financière aux personnes dans le besoin.

Aider les Canadiens à se préparer

Dans le cadre du programme Techno nature RBC, dont l’objectif est d’atténuer les effets des changements climatiques au moyen d’investissements dans la technologie, la Croix-Rouge et RBC font équipe pour aider les collectivités vulnérables du Canada à se préparer aux situations d’urgence.

Grâce aux données fournies par RBC, la Croix-Rouge sera mieux en mesure de mener ses activités de prévention des risques liés aux cataclysmes. En effet, RBC peut combiner des données géographiques de pointe permettant de repérer les zones susceptibles d’être inondées à ses renseignements relatifs aux collectivités financièrement vulnérables. Cette information permet de prévoir où les besoins de soutien seront les plus importants.

RBC s’attache depuis toujours à contribuer à la réussite des clients et à la prospérité des collectivités. C’est pourquoi l’équipe Renseignements de localisation et analytique du climat de RBC communique de tels renseignements à la Croix-Rouge.

« RBC est fière de faire équipe avec la Croix-Rouge pour que plus de Canadiens aient les ressources nécessaires pour surmonter les cataclysmes comme les inondations, déclare Graham Watt, directeur général, Analytique du climat, RBC. En mettant en commun ces données géographiques – qui indiquent où un sinistre est le plus susceptible de se produire et quelles en seraient les conséquences – et nos données financières anonymisées et regroupées, nous pouvons fournir à la Croix-Rouge les moyens de mieux cibler ses interventions. »

L’organisme envisage entre autres d’utiliser ces renseignements dans le cadre d’un nouveau programme pilote. Dans les collectivités les plus vulnérables, les bénévoles de la Croix-Rouge pourront sensibiliser les résidents aux risques d’inondation et leur proposer des mesures d’atténuation des dégâts potentiels – par exemple, dégager les siphons de sol, déplacer les biens de valeur à un étage supérieur ou installer des pompes de vidange pour prévenir l’inondation du sous-sol et protéger les fondations.

Être prêt à affronter l’avenir

À mesure que le climat change, les cataclysmes naturels seront de plus en plus fréquents et graves partout dans le monde. La Croix-Rouge dit observer déjà une hausse des inondations, des tornades, des tempêtes de grêle et des incendies au Canada.

Selon Greg Sarney, directeur des partenariats d’affaires à la Croix-Rouge canadienne, la tendance, si elle se maintient, éprouvera encore davantage les ressources de l’organisme. « C’est en partie pourquoi les projets, comme celui de RBC, qui visent à atténuer les risques de sinistre sont si importants, explique-t-il. Réduire les risques peut permettre aux collectivités de mieux faire face le moment venu. »