Aller au contenu principal
RBC
Les conseillers financiers ne sont pas réservés aux mieux nantis. C'est un préjugé qui empêche bien des gens d'obtenir les conseils, le soutien et les renseignements dont ils ont besoin pour prendre des décisions financières éclairées.

Un contact sur une base régulière pourrait même vous aider à avoir plus confiance en votre avenir financier. Manifestement, il est temps de déboulonner quelques mythes.

Voici trois vérités et trois mythes sur le Contact RBC.

Trois vérités à propos des contacts

Voici à quoi vous attendre lors d’une rencontre avec un conseiller financier. Un Contact RBC est :

1. Un moment pour vérifier si vos finances sont adaptées à votre vie et à vos objectifs. Le conseiller souhaite vous connaître vraiment – savoir quels sont vos priorités, vos rêves et votre réalité actuelle. Ce n’est qu’en ayant un portrait complet que le conseiller peut comprendre comment vous aider à réaliser ce qui compte le plus pour vous.

2. Une occasion de poser des questions. Le contact est un dialogue au cours duquel vous pouvez parler de ce qui vous intéresse… et même de votre confusion. Il n’y a pas de prérequis pour parler à un conseiller financier : il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de connaissances ou d’expérience en finances. Les conseillers sont des professionnels formés qui peuvent vous aider à vous familiariser avec les notions de base ou traiter de sujets complexes, en fonction de vos besoins.

3. Un moment pour évaluer vos besoins et vos services. Vos besoins d’épargne ont-ils évolué ? Vos objectifs financiers sont-ils différents aujourd’hui ? Vos habitudes de dépenses ont-elles changé ? Votre épargne pourrait-elle fructifier davantage ? Pouvez-vous réaliser vos objectifs financiers plus tôt ? La vie change ; vos besoins financiers aussi.

Trois mythes à propos des contacts

Voici quelques mythes qui empêchent les gens de consulter un conseiller financier.

Un Contact RBC n’est pas :

1. Un argumentaire de vente. Les contacts ne sont pas des conversations à sens unique sur des sujets qui ne vous concernent pas. Vous y obtenez des conseils qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.

2. Une occasion de porter un jugement sur vous, votre situation financière ou les décisions que vous avez prises jusqu’ici. Ici, il n’y a pas de bulletin sur votre feuille de route financière.

3. Seulement une discussion sur les placements. Il n’est même pas indispensable d’avoir des placements pour parler à un conseiller ! Et vous n’avez même pas besoin d’avoir en main un montant minimum en actifs investissables pour amorcer une conversation.

Un bon conseiller financier peut vous aider à trouver des moyens de gérer votre argent pour qu’il fructifie davantage. C’est un partenaire financier qui est là pour vous fournir du soutien, des conseils et des renseignements pour vous aider à réaliser vos objectifs financiers.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, prenez dès aujourd’hui un rendez-vous pour un Contact RBC. Les propos sérieux que vous aborderez avec le conseiller pourraient vous surprendre.