Aller au contenu principal
RBC
En février 2020, de jeunes producteurs agricoles de partout au Canada se sont réunis à Charlottetown, Î.-P.-É, pour présenter leurs plans d'affaires et recevoir une rétroaction de la part d'experts. Pour ces producteurs, cette expérience a changé la donne et témoigne une fois de plus que la nouvelle génération d'agriculteurs canadiens a l'intention de faire des affaires.

La plupart des agriculteurs canadiens vous diront que l’agriculture est une industrie qui se soucie beaucoup de l’avenir. Les exploitations familiales façonnent fièrement leur histoire au fil des générations, au fur et à mesure que les agriculteurs prennent leur retraite et que les plus jeunes prennent leur relève.

Bien que l’agriculture comportera toujours son lot de défis, les participants au programme Cultivez vos compte$ acquièrent des compétences en affaires qui les aideront à exploiter les fermes de demain.

Cultivez vos compte$ est un programme de développement des entreprises annuel présenté par RBC dans le cadre de la Table pancanadienne de la relève agricole (TPRA). Chaque année, de jeunes agriculteurs de partout au Canada participent à un apprentissage autonome en ligne qui les aide à élaborer un plan d’affaires complet pour leur exploitation agricole ou leur concept d’affaires. Un agriculteur par province ou territoire est choisi pour se rendre (billets d’avion aller-retour payés) au congrès national de la Table pancanadienne de la relève agricole. Le jeune agriculteur qui conçoit le meilleur plan d’affaires (selon un comité d’experts) remporte 25 000 $.

« Le travail le plus rentable en agriculture, c’est la réflexion. »

Veronica Vermeulen, jeune éleveuse de poulets à griller et productrice laitière de Milford, Nouvelle-Écosse, a reçu le prix en argent de 25 000 $ lors du congrès national à Charlottetown, Î.-P.-É., en février dernier.

« Je suis venue au congrès avec une proposition visant à améliorer mon entreprise », déclare Mme Vermeulen. « Dans le cadre de notre exploitation laitière, nous élevons des veaux pendant six mois, puis nous les envoyons dans une autre installation pour qu’ils soient élevés à forfait pour le restant de cette première année, avant qu’ils ne rejoignent le troupeau laitier ».

Le concept d’affaires de Mme Vermeulen consistait à laisser tomber la deuxième étape et à élever les veaux sur place pendant toute la première année. Cela permettait d’éviter le coût lié aux six mois d’élevage à forfait des veaux à l’extérieur de la ferme, mais créait de nouveaux frais liés à l’élevage à la ferme. Mme Vermeulen devait tenir compte des effets sur la situation financière de la ferme, les besoins en infrastructure et les ressources humaines.

Elle a étudié tous les scénarios dans les semaines précédant l’événement à Charlottetown, puis a présenté ses idées au comité d’experts de Cultivez vos compte$. Les commentaires du comité l’ont aidée à peaufiner ses idées et lui ont donné confiance, affirme-t-elle.

« J’ai trouvé l’expérience très enrichissante », affirme Mme Vermeulen. « Elle m’a permis non seulement d’apprendre à analyser les chiffres, mais de connaître le processus à suivre pour prendre des décisions. » J’ai été très impressionnée par les autres agriculteurs présents au congrès. C’était très instructif de les voir présenter leurs plans ».

« Je me réfère toujours à ce que mon père disait : “Le travail qui te rapportera le plus en agriculture, c’est la réflexion”.»

- Veronica Vermeulen - Nouvelle-Écosse

« Je me réfère toujours à ce que mon père disait : “Le travail qui te rapportera le plus en agriculture, c’est la réflexion”.» Être en mesure de comparer une occasion à une autre, par exemple, devrions-nous acheter un tracteur ou en louer un ?, est une compétence importante à avoir. »

Après une analyse plus approfondie, Mme Vermeulen et sa famille ont décidé d’emprunter un chemin quelque peu différent. Ils prévoient à présent convertir une ancienne étable à stalles entravées en une installation accueillant des génisses. Le prix de Cultivez vos compte$ de 25 000 $ qu’elle a remporté les aidera à démarrer le projet.

Trouver un réseau d’experts et de jeunes agriculteurs

Rétrospectivement, Rachel Asselin affirme que Cultivez vos compte$ 2020 est arrivé juste au bon moment. Son conjoint Marc-Antoine Berthiaume et elle avaient passé les quatre années précédentes à se préparer à prendre la relève de l’exploitation agricole de la famille Berthiaume, qui se trouve près de Saint-Jacques-de-Leeds, au Québec.

Misant sur l’exploitation d’un boisé et l’exploitation céréalière de la famille, le jeune couple a vu une occasion potentielle dans la culture des baies de sureau. Après avoir créé un plan d’affaires, Mme Asselin s’est rendue à Charlottetown pour le présenter et obtenir une rétroaction.

« Pour moi, la meilleure partie de Cultivez vos compte$, c’était d’avoir l’avis d’experts sur notre entreprise et de pouvoir travailler avec eux afin d’établir un bon processus pour les prochaines années », déclare-t-elle. « Cela a tout changé dans notre réflexion sur ce que nous voulons pour l’avenir, à court, moyen et long terme. Nous savons quoi faire pour organiser nos idées, garder le cap et avoir confiance que tout ira bien pour nous. »

Les jeunes agriculteurs qui participent au programme Cultivez vos compte$ se créent aussi un réseau de soutien composé de collègues et de nouveaux amis. Les groupes sur Facebook et Snapchat aident la promotion de 2020 à rester en contact et à échanger des idées.

« Maintenant, si je me pose une question, je connais des agriculteurs venant de plein d’endroits, et je peux leur demander leur opinion », affirme Mme Asselin. « Nous travaillons tous dans l’agriculture, et même s’il y a des différences entre nous, nous sommes tous confrontés aux mêmes problèmes ».

Acquisition de compétences en gestion de l’agriculture au Yukon

Mike Henderson est l’un des nombreux agriculteurs déterminés du Yukon Bien que son exploitation, Shady Hills Farms, offre des services agricoles à forfait et de camionnage aux propriétaires fonciers de la région, son objectif à long terme est d’acheter une terre et de la cultiver lui-même.

Cultivez vos compte$ à Charlottetown a été une étape importante de son parcours.

« Je nous appelle une jeune entreprise partie de rien », déclare M. Henderson. « J’ai essayé de démarrer l’entreprise, et me suis rendu compte que j’avais besoin de plus de connaissances en gestion pour faire affaire avec les institutions financières. »

Selon M. Henderson, le plus grand atout pour l’avenir de l’agriculture au Yukon, c’est d’avoir un esprit novateur. « La saison de croissance au Yukon dure environ 88 jours, mais certaines de ces journées sont de longues journées qui se situent entre un gel tardif au printemps et un gel précoce à l’automne », précise-t-il. « Le foin est une culture essentielle, mais nous pouvons également cultiver de l’avoine, du blé, de l’orge, des pois et des légumes-racines. Certains producteurs construisent des serres alors que d’autres prennent de l’expansion rapidement avec leur bétail. »

Pourtant, bien qu’il soit parfaitement conscient que l’attitude que l’on adopte est essentielle, rien ne remplace des finances viables.

« Le savoir que j’ai acquis dans le cadre du cours était exactement ce que je recherchais. J’ai appris que j’étais sur la bonne voie et que je pouvais me sentir en confiance pour présenter mes idées à une institution financière »

Son plan d’affaires, qu’il a présenté au comité de Cultivez vos compte$, a été bien accueilli.

« Lorsque vous participez à ce programme, vous comprenez réellement en quoi il consiste », soutient-il. « Les connaissances et l’expérience que vous y acquérez vous permettront de gagner du temps et de l’argent en cours de route ».

Avoir davantage confiance en vos idées

Jackie Dudgeon et Devon MacDonald, couple d’agriculteurs de MacGregor au Manitoba, sont devenus parents en 2019 et ont commencé à envisager de devenir propriétaires de la ferme du père de Mme Dudgeon à Morden, Manitoba.

Le père de Mme Dudgeon, Rob, cultive du blé, du canola et du soja. M. MacDonald est un producteur vache-veau. L’exploitation céréalière se trouve à 90 minutes de route de l’exploitation vache-veau. De plus, les deux nécessitent des types de sols, de l’équipement et une main-d’œuvre différents. Le couple avait besoin de savoir quoi faire s’ils devenaient propriétaires de la ferme de Rob : vendre les vaches à MacGregor ou les déplacer à Morden?

Pour l’aider à comprendre les options et les enjeux, elle a participé à huit séances en ligne de Cultivez vos compte$ avec les leaders Larry Martin et Heather Broughtonin. Grâce à leurs commentaires, Mme Dudgeon a conçu son plan d’affaires et a présenté la version finale à l’événement de Charlottetown.

« L’idée sous-jacente de mon plan d’affaires était de faire une proposition à la banque, pour obtenir le financement nécessaire pour faire la transition vers l’agriculture et démarrer l’entreprise », déclare-t-elle.

« Au début, j’hésitais à dépenser autant d’argent », se confie-t-elle. « Au fur et à mesure que j’avançais dans le processus, j’ai appris qu’il était nécessaire d’investir et que l’objectif, c’était d’obtenir un bon rendement du capital investi. »

Mme Dudgeon affirme que Cultivez vos compte$ lui a permis d’assurer un très bon départ financier pour la nouvelle ferme.

« Je souhaiterais que chaque jeune agriculteur puisse suivre ce programme », déclare-t-elle. « C’était exactement ce dont j’avais besoin. Nous avons acquis de l’assurance. Nous savions ce que nous faisions et cela nous a permis de parcourir énormément de chemin. »

« C'est très réjouissant de rencontrer ces jeunes agriculteurs qui veulent apprendre et aussi de les regarder créer des plans extraordinaires. Vous pouvez voir la transformation qui s'opère dans leur exploitation tout au long de ce processus, et c'est tout simplement une chose fabuleuse à regarder. »

- Larry Martin, instructeur principal chez Agri-food Management Excellence

Bâtir une génération d’agriculteurs rentables

« C’est très réjouissant de rencontrer ces jeunes agriculteurs qui veulent apprendre et aussi de les regarder créer des plans extraordinaires », déclare Larry Martin, instructeur principal chez Agri-food Management Excellence. « Vous pouvez voir la transformation qui s’opère dans leur exploitation tout au long de ce processus, et c’est tout simplement une chose fabuleuse à regarder. »

Cultivez vos compte$ est une version abrégée d’un programme qui s’appelle CTEAM, qui est offert depuis 1998. Larry Martin croit que la gestion financière, la gestion des personnes, et l’investissement agricole fructueux sont les éléments qui distinguent les jeunes agriculteurs qui réussiront de ceux qui en arracheront.

Cumulant plus de 30 années d’expérience en gestion d’entreprises agricoles (en tant qu’universitaire, mentor et conseiller), M. Martin croit que les participants à Cultivez vos compte$ sont des chefs de file de la réflexion sur la gestion agricole aujourd’hui.

« Avant, on disait : si vous voulez vous vanter de quelque chose, vantez-vous de vos récoltes » se souvient M. Martin. « Maintenant, pour se vanter, il faut faire de bons coups en gestion. »

Tout comme ses collègues Heather Broughton and Julia Christensen, Larry Martin a été impressionné par les participants à Cultivez vos compte$.

« Je pars en songeant que l’avenir que l’agriculture canadienne est entre bonnes mains. »

Fièrement commanditée par RBC Banque Royale, la prochaine édition du programme Cultivez vos compte$ aura lieu lors de la Table pancanadienne de la relève agricole qui se déroulera du 17 au 21 février 2021 à Ottawa, Ontario. Pour en savoir plus, allez à https://cyff.ca/fr/cultivez-vos-comptes/.