Aller au contenu principal
RBC
MENU

Maison

En optant pour une maison plus petite, vous pourriez avoir plus d'argent pour votre retraite et moins de dépenses. Mais, est-ce que ça vaut le coup ?

Si vous posez la question à quelqu’un qui s’apprête à prendre sa retraite, il y a de fortes chances qu’il y ait déjà songé.

Peut-être préfère-t-il garder la maison familiale le plus longtemps possible. Si vous payez une hypothèque depuis des années et que la valeur nette de votre maison est maintenant élevée, vous pensez peut-être à emménager dans plus petit pour avoir plus d’argent pour la retraite et moins de dépenses.

Yasmin Musani, chef, Stratégies, Retraite et bien-vieillir, à RBC, souligne que l’achat d’une maison plus petite est un point qu’elle aborde souvent avec les clients qui approchent de la retraite. Avant d’emménager dans une maison plus petite ou un condo, il faut d’abord penser à son style de vie et à l’incidence d’un tel changement sur ses finances.

« Nous invitons les clients à bien réfléchir à ce qu’ils souhaitent pour leur retraite, explique Mme Musani. Nous leur demandons d’abord ce qu’ils comptent faire à la retraite. Ils ont ainsi une meilleure idée de l’endroit où ils voudront vivre et sont en mesure d’évaluer s’ils sont prêts à emménager dans plus petit. »

Mme Musani recommande de déterminer s’il est financièrement avantageux d’opter pour une maison plus petite. « On pense tout de suite que ça réduira les dépenses, mais ce n’est pas toujours le cas. »

Karen Collacutt, accompagnatrice financière à Barrie (Ontario), confirme que l’achat d’une maison plus petite est un sujet qui préoccupe ceux qui approchent de la retraite, surtout s’ils comptent voyager beaucoup.

« J’ai une cliente qui a vendu sa maison pour emménager dans un condo, souligne Mme Collacutt. Elle passe trois mois par année en Floride et deux mois en Allemagne. La formule condo lui convient beaucoup mieux qu’une maison qui demande de l’entretien. »

Sur le plan financier, les avantages ne sont pas à dédaigner, ajoute Mme Collacutt. En vendant votre maison pour en acheter une plus petite ou un condo, vous pouvez utiliser sa valeur nette pour financer vos projets de retraite et réduire vos dépenses courantes. Vous aurez ainsi moins souvent besoin de puiser dans votre revenu de retraite. »

Toutefois, prévient-elle, il ne reste pas toujours une grosse somme à investir. Les dépenses connexes peuvent gruger une bonne partie des profits de la vente de votre maison.

Pour alléger votre fardeau financier, Mme Collacutt suggère de mettre de l’argent de côté pour les dépenses comme les frais de clôture et les commissions de l’agent immobilier, les frais de copropriété et les droits de mutation. Ainsi, vous profiterez pleinement de la valeur nette de votre maison.

« Souvent, les gens ne sont pas prêts à se débarrasser de leurs biens, ajoute-t-elle. Ils se retrouvent à louer un espace d’entreposage à 100 $ ou 200 $ par mois, ce qui n’était pas prévu. »

Les préretraités doivent d’abord déterminer combien il leur en coûte pour vivre à l’heure actuelle, conseille Mme Collacutt. Ils doivent aussi estimer les coûts potentiels de la maison qu’ils souhaitent acheter. « Puis, ils doivent faire des projections pour comparer des pommes avec des pommes », dit-elle.

Si c’est possible, louez un logement dans le secteur où vous voulez emménager.

« J’ai des clients qui ont vendu leur ferme et qui louent une maison là où ils souhaitent acheter dans 12 ou 18 mois. Ils ont ainsi une grande flexibilité et tout le temps voulu pour vérifier s’ils sont heureux dans une maison de cette taille et dans ce quartier » ajoute Mme Collacutt.

Mme Musani croit aussi qu’il est utile de visiter le quartier qui nous intéresse à différents moments de la journée et de la soirée. « Je me souviens d’une cliente qui avait visité un quartier dans la journée. Elle l’avait trouvé très paisible et charmant, mais lorsqu’elle y est allée le soir, elle a découvert une vie sociale qui ne lui convenait pas. »

Avant de prendre une décision, parlez-en avec votre planificateur financier pour voir si ce changement va de pair avec votre plan financier, » ajoute Mme Musani.

Lorsque vous avez une meilleure idée de vos priorités pour la retraite, un planificateur financier peut vous aider à évaluer vos options concernant l’achat d’une maison plus petite.

Cet article a été publié initialement dans le Globe & Mail en janvier 2016.