Établir un plan d'étude : quatre stratégies gagnantes pour réussir à l'école de médecine
Aller au contenu principal
RBC
La clé de la réussite en médecine est de ne pas considérer l'étude comme une activité réservée à la préparation aux examens, mais comme une pratique quotidienne indispensable à l'assimilation des notions fondamentales. Voici quatre stratégies qui vous aideront à établir un plan à votre mesure.

Pour maximiser votre réussite et réduire au minimum votre stress pendant votre formation en médecine, il vous faut un bon plan d’étude.

« Selon l’analogie populaire, étudier la médecine, c’est comme essayer de boire à même un boyau d’incendie, nous dit Patricia Celan, étudiante au cycle supérieur et résidente en psychiatrie à l’Université Dalhousie. La quantité d’information qu’on nous présente est énorme, et il est bien difficile d’assimiler le minimum nécessaire. »

Les techniques suivantes peuvent vous aider à établir un plan à votre mesure.

1. Déterminez votre style d’apprentissage

Les gens n’assimilent pas tous l’information de la même manière. Pour favoriser votre réussite, adaptez vos habitudes d’étude à votre style d’apprentissage.

Selon le psychologue du développement Howard Earl Gardner, les styles verbal/linguistique et logique/mathématique sont les deux styles d’apprentissage les plus courants, mais ils ne sont certainement pas les seuls.

« Si l’apprentissage par l’écoute vous convient mieux, essayez les balados pour étudiants en médecine, recommande Patricia Celan. Si vous êtes plutôt du type visuel, visionnez des vidéos éducatives sur YouTube, et repassez les diapos vues en classe. »

Si la structure de votre programme de formation ne concorde pas avec votre style d’apprentissage – ou si vos cours sont maintenant en ligne en raison du confinement –, il peut être judicieux de prévoir une plage horaire pour un apprentissage d’appoint hors de la classe. Par exemple, si vous aimez l’apprentissage interactif alors que la plupart de vos cours sont magistraux, essayez des programmes de simulation médicale à la maison.

Il est essentiel de comprendre votre style d’apprentissage, mais cela ne constitue qu’une partie de l’équation. Il vous faudra peut-être adapter vos techniques d’étude aux exigences de certains cours.

« Certains cours font appel à l’apprentissage par cœur, explique Patricia Celan. Par exemple, la mémorisation des antibiotiques peut être une tâche très aride qui demande l’aide de cartes-éclair, de jeux questionnaires ou d’autres techniques d’assimilation par association. D’autres cours nécessitent de la pratique, comme les examens physiques auprès de cardiaques, ce qui exige de s’entraîner avec des camarades de classe. »

Si vous ne pouvez pas vous réunir entre étudiants, essayez de vous exercer auprès de membres de votre famille ou de colocataires, en demandant à des camarades de classe de vous observer et de vous conseiller par FaceTime ou Zoom.

2. Utilisez votre horaire de cours pour établir votre horaire d’étude

L’établissement d’un horaire d’étude peut vous aider à maximiser votre temps et à garder le cap. Examinez votre horaire de cours hebdomadaire, puis déterminez vos périodes d’étude en fonction de vos échéances et de vos dates d’examen.

Par exemple, si vous avez des cours en après-midi et en soirée, réservez vos matinées à l’étude. « En médecine, vous devriez étudier au moins quelques heures par jour si vous voulez obtenir de bonnes notes », précise Patricia Celan. Si vous voulez obtenir une résidence, il faudra faire encore mieux.

Pour étudier avec succès, considérez la tâche comme un exercice quotidien essentiel qui vous permet d’assimiler les notions fondamentales, et non comme une activité réservée à la préparation aux examens.

3. Collaborez avec vos camarades de classe

« Si vous ne voyez pas vos lacunes en matière de connaissances ou d’habiletés manuelles, vos camarades de classe auront tôt fait de vous ouvrir les yeux », rappelle Patricia Celan.

  • Sollicitez quelques-uns de vos camarades pour former un groupe d’étude fiable.
  • Essayez de vous réunir une ou deux fois par semaine – en personne, si possible, ou en ligne – afin de repasser vos cours, de vous interroger mutuellement et d’échanger des idées.
  • Discutez des notions difficiles, et mettez en pratique vos habiletés manuelles s’il est sécuritaire de le faire en personne.

4. Soyez constant

Votre plan d’étude n’a d’utilité que si vous le suivez. Pour développer votre concentration et votre capacité d’assimilation de la matière, la constance sera votre alliée. Les moyens suivants peuvent vous aider à être constant :

  • Vous réunir régulièrement avec un partenaire d’étude qui vous demandera des comptes, que ce soit en personne ou par vidéoconférence
  • Utiliser des applications de contrôle de la productivité et de blocage des distractions
  • Vous récompenser sainement lorsque vous atteignez vos objectifs d’étude

Un plan d’étude judicieux peut vous aider à obtenir votre diplôme de médecin. De plus, en adoptant des habitudes qui favorisent votre productivité et votre capacité d’assimilation de la matière, vous favoriserez probablement votre réussite professionnelle à long terme.