Aller au contenu principal
RBC
À titre de directrice générale de Visions of Science, Eugenia Duodu crée des clubs de STIM afin de favoriser l'essor des jeunes issus de collectivités à faible revenu.

Visions of Science a pour objectif de favoriser la réussite scolaire et le développement personnel des jeunes issus de collectivités racisées ou à faible revenu en les orientant vers les sciences, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques (STIM). Finaliste des Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin RBC 2020 (Évolution sociale), Eugenia Duodu s’est associée à Visions of Science en 2011. Elle visait alors deux objectifs : s’adonner à une activité complémentaire pendant ses études de doctorat en chimie à l’Université de Toronto, et trouver une façon de contribuer à sa collectivité.

La passion de Mme Duodu pour l’engagement communautaire est née il y a plusieurs années au sein d’un groupe jeunesse. Membre de l’organisme Rathburn Area Youth, elle a collaboré avec des mentors et des pairs de sa collectivité afin d’améliorer la situation des citoyens en bâtissant un centre communautaire et en mettant sur pied des initiatives locales. « Au sein de mon groupe jeunesse, j’ai travaillé dans plusieurs collectivités d’habitation comme la mienne, où j’ai pu observer la situation et constater le potentiel formidable des gens qui vivent là. »

Il y a 10 ans, Eugenia Duodu poursuivait son doctorat en chimie, et elle cherchait à combiner ses deux passions. « Je cherchais une occasion de contribuer à la collectivité en combinant mes passions pour les STIM et pour le développement communautaire. » L’organisme Visions of Science répondait parfaitement à ses critères.

Un parcours encouragé par l’appui de son entourage

Quand on l’interroge sur son parcours scientifique – et en particulier sur son doctorat en chimie –, Eugenia Duodu explique que sa passion s’est développée au fil du temps.

« J’ai vraiment su que la chimie me passionnait quand j’ai suivi un cours de deuxième année en chimie organique. Habituellement, c’est à cette étape que les gens découvrent qu’ils n’ont pas la fibre, mais ç’a été le contraire pour moi. Il y a eu un déclic. J’ai toujours aimé la chimie, mais je me souviens que ma facilité et l’encouragement de mes professeurs ont confirmé mon choix. Ces appuis ont été importants toute ma vie. »

Mme Duodu explique que de nombreuses personnes l’ont soutenue au fil de son parcours et qu’elle n’occuperait pas son poste actuel si ce n’était de l’appui des gens qu’elle a croisés sur sa route. « On m’a encouragée, on m’a orientée, on m’a soutenue ; il a fallu tout un village pour m’amener à bon port. Je suis reconnaissante à tous ces gens de m’avoir aidée. »

En fait, c’est grâce au soutien du précédent directeur général de Visions of Science qu’Eugenia Duodu a pu prendre les rênes de l’organisme. Quand Francis Jeffers l’a rencontrée lors de sa première journée de bénévolat, il a su tout de suite qu’elle lui succéderait. « Il était seulement de passage à ce poste, et j’ai eu la possibilité de le seconder en jouant un rôle consultatif. Par la suite, l’occasion s’est présentée de prendre la direction de l’organisme. Le tout s’est déroulé sur environ un an. »

Étendre la portée de Visions of Science

Quand Eugenia Duodu est devenue bénévole de Visions of Science, en 2011, l’organisme se consacrait aux élèves de la troisième à la huitième année dans six collectivités de Toronto. Sous sa direction, la clientèle visée s’est élargie pour englober aujourd’hui les élèves de la troisième à la septième année, par l’entremise des clubs STIM, ainsi que les élèves de la huitième à la douzième année grâce au programme STEM Leaders (leaders des STIM). Ce programme offre aux jeunes des occasions d’apprentissage expérientiel immersif dans le domaine des STIM, ainsi que des occasions de développer leurs compétences en leadership dans un contexte communautaire. « Nous voulons outiller les jeunes pour qu’ils deviennent des agents de changement, explique Eugenia Duodu.

Mme Duodu reste modeste quant au rôle qu’elle a joué dans la transformation de l’organisme. « J’ai travaillé avec une équipe formidable et je me suis appuyée sur ce qu’on avait bâti avant mon arrivée. Nous avons exploré divers projets et possibilités, et nous avons obtenu le statut d’organisme de bienfaisance en 2015. Cela nous a ouvert de nouvelles possibilités sur le plan de la collecte de fonds, nous permettant d’essayer de nouvelles idées et de mieux soutenir notre clientèle. »

Sous sa gouverne, l’équipe de Visions of Science est passée de cinq employés et 40 bénévoles à 33 employés et plus de 150 bénévoles. Lorsque la croissance est si forte, il est souvent difficile pour les organismes de trouver rapidement les talents nécessaires. Pour Visions of Science, toutefois, l’embauche n’a pas causé de difficultés. « Nous avons été en mesure d’attirer des personnes qui partagent nos valeurs et qui veulent changer les choses. Ces personnes sont représentatives des collectivités où nous sommes présents, et elles nous font profiter de leur propre expérience. » Eugenia Duodu est particulièrement fière de l’esprit de solidarité que Visions of Science a su créer. « De nombreux jeunes qui ont participé à nos programmes font maintenant partie de notre équipe. »

Quant à sa nomination comme finaliste des Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin RBC, Mme Duodu se dit honorée, mais elle souligne encore une fois le travail de son équipe, avec qui elle partage cette reconnaissance. « Je suis fière d’avoir eu l’occasion de participer à ce travail incroyable, dit-elle. Je ne considère jamais le travail accompli comme une réalisation individuelle ; je m’intéresse plutôt à l’aventure collective. Ma nomination confirme que nous sommes sur la bonne voie. C’est formidable d’être reconnu personnellement, mais c’est encore plus merveilleux qu’on reconnaisse notre travail. »

Le gala virtuel des Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin RBC a eu lieu le 18 novembre 2020. Les mises en nomination pour les prix de 2021 ont commencé le 27 janvier. En ligne, renseignez-vous ou soumettez la candidature d’une entrepreneure d’exception.

Un autre article de la série « Femmes entrepreneures canadiennes » :

Les entrepreneures changent les choses par leur esprit de leadership et d’innovation

Lire le suivant

Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin RBC : une célébration virtuelle soulignant l’impact et la réussite

Lire le suivant

L’entreprise de Sylvia Parris-Drummond impulse le changement pour les Afro-Néo-Écossais

Lire le suivant

Twenty One Toys: développer l’empathie et la résilience en cette période critique

Lire le suivant

Les femmes transforment le monde des affaires

Lire le suivant

Lily Tse raconte la fondation de Think Dirty, qui s’intéresse à la vraie nature des produits de beauté #maréalisation

Lire le suivant

Kathleen Quinlan nous parle du démarrage de Fiore Botanica dans sa cuisine #maréalisation

Lire le suivant

Comment les baby-boomers et les milléniaux façonnent l’avenir des petites entreprises

Lire le suivant

Transformation du transport par les nouvelles technologies

Lire le suivant

Jennifer Hamilton parle de la création d’un créneau commercial : Oxygen Yoga & Fitness #maréalisation

Lire le suivant

Saccade Analytics : 30 ans de recherche pour la création d’InSight, un appareil permettant de diagnostiquer plus de 200 troubles neurologiques #maréalisation

Lire le suivant

Les fondatrices de Routine expliquent comment la création de produits naturels propres a mené à la fondation d’une entreprise internationale prospère #maréalisation

Lire le suivant

Sommet canadien SheEO 2019 : À l’honneur, des agentes de changements positifs ouvrant la voie à un monde meilleur

Lire le suivant

Luann Baker-Johnson, fondatrice de Lumel Studios, parle de la création artistique dans le Grand Nord. #maréalisation

Lire le suivant

Le fondateur de LeDaveed, Andy Dale, mène son entreprise à sa façon #maréalisation

Lire le suivant

La cofondatrice de Walton Wood Farm donne des conseils éclairés aux jeunes entrepreneurs #maréalisation

Lire le suivant

Une innovation n’est efficace que si elle est adoptée : entrevue avec Janice Diner, fondatrice de Horizn #maréalisation

Lire le suivant

Joanna Griffiths, fondatrice de Knix, nous explique comment établir une entreprise au service d’une mission #maréalisation

Lire le suivant

Confiez-nous votre lessive : comment Vaundry emploie la technologie pour décharger ses clients d’une tâche fastidieuse #maréalisation

Lire le suivant

Dr. Marjorie Dixon parle des raisons pour lesquelles elle a fondé Anova Fertility & Reproductive Health #maréalisation

Lire le suivant

Habiliter les entrepreneures dès aujourd’hui pour bâtir un avenir meilleur

Lire le suivant

Toni Desrosiers parle des raisons pour lesquelles elle a fondé Abeego #maréalisation

Lire le suivant