Aller au contenu principal
RBC
Une entreprise sociale dépasse le cadre scolaire pour créer une vague de changement dans sa communauté et au-delà.

La Journée UNIS Montréal s’est déroulée le 4 février 2020 devant deux mille élèves et membres du personnel éducatif. Cet incontournable rendez-vous annuel des jeunes actrices et acteurs de changement a reçu des artistes de renom et des personnalités inspirantes pour célébrer une nouvelle année d’action sociale. Les gagnants de La Voix Yama Laurent et Ludovick Bourgeois, la première dame Sophie Grégoire Trudeau, ainsi que Philippe Lacroix, Pascal Morrissette, Abeille Gélinas, Elliot Miville-Deschênes et plusieurs autres sont montés sur la scène du Théâtre St-Denis.

Cette année, l’entrepreneuriat social était à l’honneur. C’est l’animatrice et comédienne Marie-Soleil Dion qui en était la tête d’affiche, aux côtés de Léanne et d’Anne-Catherine, deux élèves de l’école secondaire Les Etchemins, le temps d’un segment sur le programme UNIS pour l’entrepreneuriat social de RBC.

Le jour J, Marie-Soleil Dion a donc accueilli Léanne et Anne-Catherine sur scène, devant une salle comble. Des milliers de jeunes, eux aussi impliqués dans leur communauté et passionnés par la justice sociale, étaient là pour entendre leur histoire. C’est à ce moment que les deux jeunes filles de Lévis ont dévoilé le produit vedette de leur entreprise sociale : une bouteille d’eau réutilisable faite d’acier inoxydable, un matériau qui se recycle à l’infini.

« On voulait contribuer à la cause environnementale et aider les communautés dans le besoin. On avait remarqué que beaucoup de gens utilisaient des bouteilles en plastique à usage unique. On voulait les inspirer à changer leurs habitudes de consommation à ce niveau », explique Anne-Catherine. Le concept de leur entreprise sociale Ayuda, qui signifie « aide » en espagnol, est simple et innovateur. Les bouteilles réutilisables vendues par l’entreprise empêchent des centaines de bouteilles en plastique à usage unique de se retrouver au dépotoir ou dans les océans. De plus, une grande partie des profits est versée à UNIS pour améliorer l’accès à l’eau potable dans des communautés en développement en Équateur. L’impact est donc à la fois environnemental et social, local et international.

L’idée d’Ayuda a germé dans l’esprit des deux élèves lors d’une conférence sur l’entrepreneuriat social offerte par UNIS et RBC. Le message qu’elles ont alors retenu est le suivant : tout le monde a le pouvoir de poser des gestes pour améliorer sa communauté et le monde. C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé Marie-Soleil à la foule de la Journée UNIS Montréal : « Avec les bonnes ressources, vous pouvez unir ce que vous voulez faire à ce en quoi vous croyez. C’est exactement ce que fait le programme UNIS pour l’entrepreneuriat social de RBC en vous aidant à libérer votre potentiel et à concrétiser vos objectifs. »

Le train était lancé et l’entreprise sociale a pris forme petit à petit, d’abord dans leur école secondaire et sur les médias sociaux, et depuis peu, sur un site Web transactionnel. « RBC nous a guidées dans le processus et nous a donné les outils dont on avait besoin pour créer une structure solide pour notre entreprise. Le programme UNIS pour l’entrepreneuriat social a été un véritable tremplin pour fonder Ayuda, » nous dit Léanne.

Le programme UNIS pour l’entrepreneuriat social comprend non seulement des conférences, mais aussi du mentorat, des activités interactives, un guide de l’entrepreneuriat social et une compétition de cas d’affaires, le tout débouchant sur des programmes d’incubation et d’accélération des entreprises sociales. UNIS pour l’entrepreneuriat social ouvre une fenêtre sur une nouvelle perspective pour les jeunes. En cours de route, les élèves développent des compétences essentielles, comme défendre leur idée d’entreprise sociale devant public, faire preuve d’esprit critique et jongler avec un budget.

Pour les jeunes, cet accompagnement est le bienvenu, considérant que l’entreprise sociale combine deux modèles d’affaires. C’est une fusion entre le modèle traditionnel qui cherche à augmenter ses profits et le modèle social qui vise à améliorer sa communauté. Le succès d’une entreprise sociale est donc mesuré en fonction de l’impact positif qu’elle a sur les personnes et la planète, sans oublier de prendre en compte ses profits. C’est ce qu’on appelle le « triple résultat ». Les profits de l’entreprise sociale Ayuda, par exemple, soutiennent l’accès à l’eau potable des communautés en développement de l’Équateur (personnes). Ses bouteilles d’eau réutilisables, quant à elles, contribuent à la protection de l’environnement (planète). Et voilà le travail!

Les jeunes à l’esprit visionnaire comme Léanne et Anne-Catherine sont au cœur des raisons qui motivent RBC à s’investir encore et encore avec UNIS. Ensemble, RBC et UNIS donnent aux jeunes les moyens de transformer leur passion en action et de développer les compétences professionnelles dont ils ont besoin, aujourd’hui plus que jamais.

Les conférences UNIS pour l’entrepreneuriat social sont offertes dans tous les pays, en anglais et en français, à différents moments de l’année. Montréal sera l’hôte de la prochaine conférence francophone, le 16 mars 2020 au Collège Villa-Maria. La saison se termine cette année par une conférence bilingue d’envergure nationale, entièrement virtuelle, qui se tiendra le 28 avril 2020. Ces conférences, en plus d’être une porte d’entrée à l’entrepreneuriat social, offrent une riche boîte à outils pour encourager la fibre entrepreneuriale des leaders de demain. Vos élèves et vous souhaitez y participer? C’est par ici pour vous inscrire! Nous avons hâte d’accompagner les entrepreneures et entrepreneurs sociaux à faire de notre monde, un monde meilleur!