Aller au contenu principal
RBC
MENU

Maison

La constitution d'une mise de fonds est un travail ardu et de longue haleine, parfois plus long que ce que vous espériez. En particulier si vous êtes (mentalement) prêt à acheter maintenant ! Vous avez parfois besoin d'un peu d'aide et d'être créatif pour atteindre votre objectif d'épargne.

Épargner pour une mise de fonds représente l’une des étapes clés de l’achat d’une maison. Votre mise de fonds a une incidence sur votre hypothèque et sur le montant des intérêts hypothécaires que vous paierez au fil du temps; elle pourrait même vous aider à obtenir la préapprobation de votre emprunt hypothécaire.

Comment commencer à épargner pour une mise de fonds ?

1. Ouvrez un compte d’épargne réservé à l’achat d’une maison

Établir des objectifs et déposer de l’argent dans un compte d’épargne distinct est l’une des façons de demeurer motivé pendant que vous épargnez pour une mise de fonds en vue de l’achat d’une nouvelle maison. Ouvrir un compte distinct peut vous aider à suivre votre objectif — et vous empêcher de puiser dans ces fonds pour d’autres dépenses.

Avec le programme d’épargne Premier chez-soi de RBC* (oui, le nom est long !), vous pourriez bénéficier d’une remise en argent pour chaque tranche de 10 % de votre objectif d’épargne que vous atteignez†.

2. Vérifiez si votre famille peut vous aider

Compte tenu du coût élevé de l’immobilier dans de nombreuses régions du pays, certains parents et grands-parents aident la génération suivante à acheter une première propriété. Si votre famille dispose de fonds supplémentaires, vous pouvez l’inviter à vous prêter ou à vous donner de l’argent qui vous permettra de constituer la mise de fonds nécessaire à l’obtention d’un prêt hypothécaire. Chaque famille étant différente, parlez-lui des options possibles, notamment d’un plan de remboursement et du rendement de son placement.

3. Invitez un ami à partager l’expérience

Si vous et un (ou deux) ami (s) pensez acheter un logement au lieu de louer — mais que chacun n’a pas assez économisé à cette fin — pourquoi ne pas mettre les fonds en commun pour acheter une propriété ensemble ? Étant donné que vous devrez naturellement vous mettre d’accord sur ce qui est important pour vous et sur le partage de la maison, des frais et de la valeur nette éventuelle, il est fondamental de choisir des partenaires qui partagent votre point de vue.

4. Utilisez votre REER

De nombreux acheteurs d’une première propriété puisent dans leur REER pour financer leur mise de fonds en se prévalant du Régime d’accession à la propriété du gouvernement fédéral. Grâce à ce régime, les acheteurs admissibles d’une première propriété peuvent utiliser jusqu’à 35 000 $ de leur REER (70 000 $ pour un couple) dans leur mise de fonds pour l’achat de leur première maison. Par la suite, vous remboursez votre REER sur une période de 15 ans. Rappelez-vous que le recours à votre REER pour la mise de fonds peut vous permettre d’acheter une maison plus rapidement, mais cette solution peut aussi vous empêcher de profiter de la croissance de votre investissement à l’abri de l’impôt. Vous devez donc demander à votre conseiller en prêts hypothécaires si cette stratégie est intéressante pour vous.

La mise de fonds a-t-elle une incidence sur le montant auquel je suis admissible ?

Le montant dont vous disposez pour la mise de fonds a une incidence sur de nombreux éléments de l’achat de votre propriété, notamment sur :

  • Votre fourchette de prix. En règle générale, plus vous épargnez pour la mise de fonds, plus vous pouvez vous permettre de dépenser sur une propriété.
  • Le montant de votre hypothèque. Étant donné que la mise de fonds et l’hypothèque œuvrent conjointement au financement de l’achat d’une propriété, plus votre mise de fonds est élevée, moins votre hypothèque — et vos versements hypothécaires — le seront.
  • Les intérêts payés sur l’emprunt. Plus le montant de votre hypothèque est faible, moins les intérêts que vous paierez au fil du temps seront élevés.
  • Votre assurance prêt hypothécaire. Si votre mise de fonds est inférieure à 20 % du prix d’achat, vous devrez payer des primes d’assurance prêt hypothécaire. Si votre mise de fonds est d’au moins 20 %, vous évitez ces frais.

 

Quelles autres dépenses dois-je prendre en considération lorsque j’épargne pour une mise de fonds?

Lorsque vous mettez de l’argent de côté pour votre mise de fonds, prévoyez des fonds pour couvrir les dépenses liées au déménagement et à l’aménagement de votre nouvelle maison, notamment :

  • Frais de clôture. Le montant que vous payez en frais de clôture dépend en partie de votre hypothèque et de la province où vous achetez. Un avocat ou un notaire pourront vous indiquer les frais de clôture à prévoir.
  • Frais de déménagement. Que vous ayez recours ou non à une entreprise de déménagement, tout déménagement a un coût.
  • Frais d’aménagement. Pensez à tout ce qu’il vous faudra et à tout ce que vous voudrez pour vous sentir chez vous dans votre nouvelle maison. Des produits de nettoyage à la tondeuse, en passant par les meubles de base, ces frais peuvent finir par représenter une grosse somme !

 
Épargner pour votre mise de fonds n’est pas une tâche que vous devez nécessairement accomplir en solitaire. Vous pouvez utiliser une calculatrice des versements hypothécaires pour effectuer vous-même quelques calculs préliminaires. Parallèlement, rien ne vous empêche de vous entretenir très tôt avec un conseiller en prêts hypothécaires pour chercher conseil sur la voie à suivre.

RAPPROCHEZ-VOUS DE VOTRE OBJECTIF D’ACHAT DE PROPRIÉTÉ :

Consultez le programme d’épargne Premier chez-soi de RBC pour découvrir comment accélérer l’accumulation de votre mise de fonds à l’aide de primes d’encouragement en argent, d’escomptes et d’avantages.

Un autre article de la série « Hypothèque 101 » :