Aller au contenu principal
RBC
L'achat d'une franchise est une décision financière très personnelle, qui doit être soigneusement étudiée et évaluée. Lors d'une récente conversation, des experts en franchises de RBC ont recensé plusieurs éléments à considérer avant de se lancer dans l'aventure.

L’achat d’une franchise vous donne la possibilité de profiter d’un modèle d’entreprise existant – infrastructure établie, chaîne logistique, soutien et réputation. Vous pouvez tirer satisfaction de votre rôle d’entrepreneur tout en étant soutenu par une grande marque.

Le succès n’est toutefois pas garanti, et il y a beaucoup d’éléments à considérer avant de vous lancer dans l’aventure. Lors d’une récente conversation, Paul daSilva, vice-président national, Financement des franchises à RBC, et Joanne Mason, directrice générale, Marchés des franchises et secteur détail, nous ont donné quelques conseils éclairés sur l’achat d’une franchise.

Voici sept éléments à considérer pour déterminer si ce type d’entreprise vous convient.

Compatibilité de votre personnalité, de votre mode de vie et de vos objectifs avec la marque du franchiseur

Il existe un large éventail de franchises à acheter – commerce de détail, restauration rapide, etc. Avant de vous lancer, il est important de réfléchir au type d’entreprise qui vous intéresse, et de déterminer si ce modèle d’entreprise est compatible avec votre personnalité et votre mode de vie. Par exemple, si vous êtes matinal, il n’est peut-être pas judicieux d’acheter une poutinerie fréquentée par une clientèle nocturne. Si vous aimez vous évader la fin de semaine, un commerce de détail ouvert seulement les jours de semaine pourrait vous convenir. Si les voitures vous passionnent, vous pourriez aimer une franchise de pièces d’automobiles.

Il est également important de savoir que certaines marques sont très prescriptives en matière de fonctionnement, de marketing, de ventes ou de menu. Ces marques conviennent bien aux personnes qui sont de bons exécutants et qui ne cherchent pas à exprimer leur créativité.

« La compatibilité de personnalité entre vous et le franchiseur est un autre élément important à considérer », explique Mme Mason, qui précise que la relation entre un franchisé et un franchiseur ressemble à un mariage ; par conséquent, la compatibilité est fort importante.

Applicabilité de vos compétences dans une franchise

Certains franchisés potentiels sont hésitants à se lancer, en raison de leur manque d’expérience dans le secteur visé. M. daSilva explique toutefois qu’il est très important de comprendre comment vos compétences actuelles peuvent être appliquées dans cette nouvelle entreprise.

« Si vous gérez plusieurs personnes dans le cadre de votre emploi actuel, votre compétence de chef d’équipe peut être appliquée dans une franchise de restauration de type Tim Hortons ou McDonald’s. »

D’autres compétences polyvalentes peuvent vous servir dans l’exploitation d’une franchise. Par exemple, les franchisés prospères possèdent souvent les compétences suivantes :

  • Compétences en gestion. Une connaissance générale et un certain savoir-faire en comptabilité, en relations avec le personnel, en gestion du temps et en service à la clientèle sont des compétences importantes pour exploiter une entreprise, peu importe sa taille.
  • Compétences en marketing. Il est important de savoir vendre vos produits et services. Il est également essentiel d’être prêt à apprendre et à appliquer les règles d’exploitation prescrites par le franchiseur, car certains imposent des façons de faire très strictes.
  • Aptitudes en relations humaines. L’aptitude à communiquer – que ce soit avec la clientèle, avec le personnel, avec les fournisseurs ou avec l’équipe de soutien du franchiseur – est l’une des compétences générales les plus cruciales pour un franchisé.

 

Vos lacunes

Il est aussi important de reconnaître et de combler vos lacunes. « Si vous ne comprenez pas les nuances dans vos relevés comptables, donne comme exemple Paul daSilva, engagez un comptable qui connaît bien les franchises. » De même, si vous n’avez aucune expérience dans la vente ou le marketing, engagez un coéquipier compétent qui pourra contribuer à votre réussite.

De plus, il vaut mieux confier certaines tâches à des professionnels. Par exemple, en engageant un avocat pour examiner les documents utiles – en particulier les documents d’information du franchiseur, qui peuvent comporter des centaines de pages –, vous vous assurerez de bien comprendre vos obligations contractuelles et vos responsabilités. Un spécialiste des Services aux franchises peut aussi vous aider à définir vos objectifs et votre stratégie de croissance à long terme – planification, financement, etc.

Votre niveau de confort financier

L’achat d’une franchise implique beaucoup d’obligations financières. Précisons aussi que l’ampleur de l’engagement financier et des redevances exigés varie grandement d’un franchiseur à l’autre. Mme Mason et M. daSilva ont quelques conseils importants à donner aux franchisés potentiels :

  • Renseignez-vous sur les frais afférents, et sachez qui en est responsable. « Tout doit être précisé dans le document d’information sur la franchise, dit Joanne Mason. Vous devez examiner soigneusement ce document – et le faire lire par un avocat – afin d’éviter toute surprise. » Il est essentiel de bien savoir combien vous coûtera votre engagement.
  • Ne voyez pas trop grand. « Sur le plan financier, il est vraiment important de ne pas avoir les yeux plus grands que le ventre, conseille Paul daSilva. Si vous êtes surendetté, vous devrez faire des sacrifices au moindre contretemps afin de pouvoir honorer vos paiements. Vous pourriez être obligé de mettre à pied du personnel, de sacrifier la qualité de votre produit, ou encore de modifier votre mode d’exploitation. » M. daSilva souligne que votre situation financière devrait être suffisamment saine pour vous permettre de toujours offrir l’expérience à laquelle vos clients s’attendent.
  • Pensez aux scénarios hypothétiques. S’il y a une leçon que nous pouvons tirer de la COVID-19, c’est que l’imprévu peut frapper à tout moment. En réfléchissant à diverses situations que pourrait connaître votre franchise, vous pourrez vous préparer financièrement en cas de pépin.
  • Que ferez-vous s’il y a des travaux de construction prolongés dans votre quartier ? Que ferez-vous s’il y a une éclosion de COVID-19 dans votre édifice ? Que ferez-vous si vous tombez malade et devez arrêter de travailler pendant un certain temps ? « Après avoir étudié divers scénarios, vous serez en mesure de réagir calmement plutôt que de paniquer, explique M. daSilva, ajoutant que l’élaboration d’un plan et d’une stratégie appropriés pourra vous aider à surmonter les difficultés.

 

L’expérience d’autres franchisés

Mme Mason et M. daSilva recommandent fortement de consulter d’autres franchisés de la marque qui vous intéresse, car ils sont la meilleure source pour vous renseigner sur l’expérience concrète de cette franchise.

« Vous avez accès à des gens qui consacrent 90 heures par semaine à l’exploitation d’une franchise, rappelle M. daSilva à propos de cette source d’information précieuse. Demandez-leur dans quelle mesure ils sont satisfaits de leur expérience. Si c’était à refaire, seraient-ils encore partants ? Pourquoi ? Et s’ils ne disent rien, demandez-leur pourquoi ils hésitent à vous répondre. »

Votre stratégie à moyen et à long termes

Vous projetez à court terme d’ouvrir un seul établissement, mais votre objectif est-il de vous arrêter là ou de multiplier vos emplacements ? Joanne Mason rappelle que bien des franchisés commencent par un emplacement puis décident rapidement d’en ouvrir d’autres. Même s’il n’est pas nécessaire de déterminer dès maintenant l’avenir de votre franchise, il est utile de réfléchir à votre stratégie à moyen et à long termes, afin de commencer à planifier votre croissance. « Une relation étroite avec un spécialiste des Services aux franchises peut faciliter grandement votre croissance future », ajoute Mme Mason.

Votre stratégie de sortie

Combien de temps voulez-vous exploiter cette entreprise ? De quelle façon comptez-vous vous retirer ? Prévoyez-vous vendre la franchise ou la transmettre à vos enfants ? « Comme votre décision d’acheter une franchise influe sur votre avenir financier – et sur votre retraite –, la planification de votre sortie est aussi importante que celle de votre démarrage », explique Paul daSilva.

Il y a beaucoup d’éléments à considérer avant d’acheter une franchise. Après tout, il s’agit d’une grande décision qui aura des répercussions sur votre mode de vie, sur votre famille et sur votre avenir financier. Outre les considérations ci-dessus, l’Outil d’évaluation de la franchise, accessible sur RBC.com, peut vous aider à définir vos objectifs, à évaluer votre degré de préparation, et à déterminer si l’achat d’une franchise vous convient.

Dès que vous serez prêt à passer à l’action, le guide suivant vous donnera un aperçu de ce que représente l’exploitation d’une franchise, et de ce qui vous attend si vous décidez de vous lancer : Guide pour l’achat d’une franchise.

Gérez via COVID-19 avec des ressources utiles, des mises à jour et des conseils d'experts.

Gérez une franchise prospère

Que vous soyez déjà propriétaire d’une franchise ou souhaitiez le devenir, nous pouvons vous offrir le financement, les conseils et les solutions dont vous avez besoin pour démarrer du bon pied et croître.

Télécharger le guide