Aller au contenu principal
RBC

Près de la moitié des Canadiens gardent le silence sur leur stress financier, selon l’indice de santé financière. C’est pourtant une attitude qui les dessert : ils souffrent d’angoisse, dorment mal et ferment les yeux sur les risques.

Le moment est donc venu de briser le silence. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles le fait de parler d’argent apaise les inquiétudes.

1. Vous vous rappelez que vous n’êtes pas seul

Les gens craignent souvent d’être jugés pour leur mauvaise gestion de l’argent. En fait, il est tout à fait normal d’être honteux à cet égard et de commettre des bourdes financières. « Ce que je tiens avant tout à souligner, c’est que les difficultés financières ne résultent pas de la paresse ou de la bêtise, et qu’elles touchent bien des gens, a affirmé Brad Klontz, auteur de Mind Over Money, pendant une entrevue avec Headspace. Si l’argent vous angoisse, c’est que vous êtes tout à fait normal. » La prochaine fois que vous ferez une gaffe, ne soyez donc pas si dur avec vous-même !

2. C’est en parlant qu’on apprend

Vous ne savez pas distinguer votre cote de solvabilité de votre numéro d’assurance sociale ? Rares sont ceux qui maîtrisent parfaitement les notions financières. En fait, selon une étude de MNP, 67 % des Canadiens manquent d’assurance dans la gestion de leurs finances. Parler d’argent entre amis et membres de la famille favorise le transfert de connaissances. Ainsi, une personne qui sait comment déclarer ses impôts et une autre qui sait comment demander une majoration de limite de carte de crédit peuvent s’entraider !

3. Vous modifiez votre perception de l’argent et votre opinion de vous-même

En parlant d’argent plus ouvertement et en apprenant d’autrui, nous avons la possibilité de voir notre situation financière sous un nouveau jour. En tirant des leçons des témoignages des autres et en vous inspirant de leurs idées, vous pourrez modifier votre rapport avec l’argent et aborder le sujet avec plus de positivisme et d’initiative, en mettant l’accent sur vos objectifs. Parlez des rêves que vous aimeriez pouvoir réaliser, et moquez-vous de vos maladresses financières (si vous avez pris assez de recul pour en rire).

4. Vous faites des alliés

Quand on échange ouvertement, on devient moins isolé. Vous aurez tôt fait de bâtir un réseau de soutien qui vous aidera à rester dans la bonne voie. Recherchez les alliés qui vous mettront au défi de prendre des mesures afin d’atteindre vos objectifs et vous encourageront en ce sens.

5. L’argent a moins d’emprise sur vous

Très souvent, nous associons l’argent à la sécurité, à l’amour et à la peur. Nous lui donnons beaucoup d’emprise sur nous. Nombreux sont ceux que les questions d’argent rendent très émotifs. Par exemple, si vous avez éprouvé du stress dans votre enfance parce que vos parents vivaient à la petite semaine, il se peut que vous soyez extrêmement économe ou que vous craigniez de manquer de fonds. Inversement, il est aussi possible que, ayant été privé des choses que vous vouliez, l’argent vous coule aujourd’hui entre les doigts. Il est important de comprendre la façon dont nos expériences et nos émotions influent sur notre perception et notre utilisation de l’argent. Des discussions ouvertes contribuent à notre sensibilisation et nous aident à reprendre la maîtrise de nos finances.

Regardez Jessie Reyez, auteure-compositrice-interprète, discuter de l'argent dans la vraie vie.