Aller au contenu principal
RBC
Avez-vous les mains moites juste à l'idée de devoir assister à un cocktail ? Avez-vous soudainement la bouche sèche quand vous devez vous présenter à un inconnu ? Si c'est le cas, votre réaction au réseautage est plutôt normale. Le réseautage peut être intimidant ! Mais, devinez quoi ? Il n'a pas à l'être.

Pourquoi le réseautage est-il intimidant ?

L’aspect intimidant de la chose, c’est qu’en vous présentant, vous vous exposez à un rejet potentiel. Mais la réaction que vous suscitez en dit moins sur vous que sur les autres.

Si quelqu’un regarde dans tous les sens pendant que vous tentez de lui parler, vous pouvez croire que cette personne vous trouve sans intérêt. Mais qui sait : votre interlocuteur est peut-être à l’affût d’un ami à qui il a donné rendez-vous.

Même si votre pire scénario s’avère et que votre interlocuteur vous trouve assommant et sans intérêt pour un employeur, l’opinion de cette seule personne n’aura aucune incidence sur votre réussite future. Les réseauteurs qui réussissent savent oublier rapidement une rencontre infructueuse ; ils passent simplement à la personne suivante.

Qu’est-ce que ces réseauteurs font que vous ne faites pas ?

Les réseauteurs qui ont du succès n’ont pas nécessairement un talent inné pour les rencontres. Ils ont probablement mis plusieurs années à développer leurs compétences. Si vous n’avez jamais fait de réseautage, ne vous attendez pas à éblouir les gens à la première poignée de main.

1. Le réseautage demande de la persévérance

Si vous assistez à une activité dans l’espoir de rencontrer une personne qui sera prête à prendre un café avec vous et à vous aider à évaluer vos choix de carrière, il est fort possible que vous ne trouviez pas la bonne personne du premier coup. Persévérez !

2. Préparez des amorces de conversation

Les réseauteurs habiles savent engager la conversation au moyen d’amorces simples telles que « Qu’est-ce qui vous amène ici ce soir ? » ou « Qu’avez-vous pensé des allocutions de ce soir ? Mais ils savent aussi prendre congé avec élégance lorsqu’ils se rendent compte que leur interlocuteur ne cadre pas dans leurs objectifs de réseautage. Pour mettre fin à la conversation, vous pouvez simplement dire « ravi de vous avoir rencontré » en serrant la main de la personne, mais vous pouvez aussi prétendre que vous voulez aller chercher une boisson ou que vous venez d’apercevoir une connaissance à l’autre extrémité de la salle.

3. Connaissez vos forces de réseauteur

Les réseauteurs adroits connaissent les tactiques qui leur réussissent. Certains se font accompagner d’une personne qui les met à l’aise. D’autres évitent les rencontres en personne et tentent plutôt d’établir des relations par LinkedIn, par courriel ou par l’entremise d’amis communs. Il y a bien des façons de réseauter !

4. Adoptez une approche stratégique

Les occasions de réseautage ne se limitent pas aux rencontres organisées. Si vous voulez décrocher un emploi, par exemple, il peut être plus efficace de demander à une connaissance de vous présenter à un employeur potentiel, ou même de solliciter l’entreprise par courriel. Si vous voulez savoir si vos compétences et vos intérêts correspondent aux besoins d’un secteur, vous pouvez vous présenter à des concours d’entreprise, à des activités d’investissement providentiel, ou encore à des activités organisées par des entreprises en démarrage.

5. Soyez prêt à vous présenter en quelques secondes

Avant de participer à une activité, déterminez exactement ce que vous voulez en tirer, et préparez un « boniment » qui permettra aux gens de rapidement saisir votre profil d’étudiant ou de chercheur d’emploi. Soyez prêt à vous présenter en moins de 30 secondes, dans l’éventualité d’une rencontre avec quelqu’un qui pourrait vous aider à atteindre vos objectifs.

Vous pouvez aussi utiliser des plateformes telles que Ten Thousand Coffees. Surtout connue pour mettre en lien des employés avec leurs collègues en fonction de leur rôle et de leur expérience, Ten Thousand Coffees met aussi en contact des étudiants d’université avec d’anciens étudiants de leur faculté. La plateforme fournit également des instructions détaillées sur le réseautage efficace, pour les novices en la matière.

6. Aidez aussi les autres

Rappelez-vous que le réseautage ne sert pas qu’à vous faire aider des autres. Le réseautage est souvent à son meilleur lorsqu’il est réciproque. Plutôt que de vous contenter de réciter votre boniment à tout le monde que vous croisez, posez des questions à vos interlocuteurs et songez à ce que vous pourriez faire pour les aider à votre tour. Votre capacité à aider les gens avec qui vous êtes en contact est essentielle à la force de votre réseau.

Par ailleurs, en cas de faux pas dans vos efforts de réseautage, ne vous en faites pas ; vous serez probablement la seule personne à vous en souvenir le lendemain ! Tirez-en les leçons utiles, et vous deviendrez peut-être vous aussi un as du réseautage !