Aller au contenu principal
RBC
Dans ce webinaire, Bryan et Sarah Baeumler nous font découvrir l'envers du décor et nous révèlent comment ils ont transformé leur entreprise de construction en un énorme groupe multimédia. Ils nous donnent en même temps quelques conseils pratiques, car ce n'est pas aussi simple que ça en a l'air !

Bryan et Sarah Baeumler font partie des plus grandes célébrités de la télévision spécialisée. Tout en élevant quatre enfants, ils exploitent 14 entreprises dans trois pays. Alors qu’on peut suivre leurs projets et leur vie depuis 17 ans sur HGTV Canada, on connaît moins les efforts qu’ils ont investis dans le démarrage, la gestion et la croissance de leurs entreprises.

Dans un récent webinaire des Conférences pour petite entreprise RBC animé par Tony Chapman, Bryan et Sarah nous donnent quelques conseils pratiques en racontant leurs débuts et leur parcours de couple et de partenaires d’affaires. Voilà un document à voir absolument si vous cherchez l’inspiration pour démarrer ou faire croître une entreprise.

Visionner le webinaire – (code: RBCsmallbiz)

ÉVÉNEMENT EN ANGLAIS

Visionner le webinaire (code: RBCsmallbiz)

5 conseils de Bryan et Sarah Baeumler sur le démarrage et la croissance d’une entreprise

 

1) Travaillez fort (il n’existe pas de raccourcis)

Il y a bien des années, le père de Bryan, lui-même propriétaire d’une petite entreprise, a dit à son fils qu’il n’y a que deux sortes de personnes qui peuvent survivre à tout type d’adversité : les agriculteurs et les pêcheurs. « Pour mettre du poisson sur la table, vous devez tendre une multitude de lignes dans tous les cours d’eau à votre portée. Si vous vous limitez à deux, vous ne réussirez pas », explique Bryan. Les agriculteurs, eux, plantent leurs semences, les arrosent patiemment, les fertilisent, et en prennent soin jusqu’à ce que vienne le temps de la récolte. Patience, endurance et travail assidu sont les ingrédients essentiels du démarrage d’une entreprise.

2) Fiez-vous à votre instinct

« Je crois que tous les entrepreneurs possèdent un instinct auquel ils se fient la plupart du temps », explique Sarah. D’ailleurs, les deux conjoints encouragent les propriétaires d’entreprise à se fier à leur instinct plutôt que de suivre la voie tracée par d’autres. « Il y a une partie des affaires, tout comme de la vie privée, qui repose sur l’instinct, dit Bryan. Parfois, il faut sauter dans le vide pour savoir si on est capable de voler. »

3) Développez votre endurance

Le dynamisme est essentiel pour démarrer une entreprise, mais l’endurance est primordiale pour en assurer la pérennité. En effet, la propriété, la gestion et le développement d’une entreprise comportent des hauts et des bas, et il faut de la force et de l’endurance pour survivre aux bas. C’est cette résilience qui permet de sortir encore plus fort des périodes creuses. Cette attitude, que le couple Baeumler a adoptée depuis des années, s’est avérée particulièrement pertinente lorsqu’un ouragan et la pandémie mondiale ont frappé en même temps alors qu’il inaugurait une villégiature aux Bahamas.

4) Planifiez vos projets et définissez vos priorités – en sachant que vous pouvez changer d’idée

Pour exploiter et développer plusieurs entreprises en même temps, les Baeumler ont dû devenir maîtres dans l’art d’établir leurs priorités, d’autant plus qu’ils ont des enfants à élever. Comme le dit Bryan, « il est impossible de se donner à plus de 100 % – il faut donc répartir judicieusement son énergie dans tout ce qui compte ». Il ajoute qu’il est toujours possible de changer de cap si les choses ne fonctionnent pas comme prévu. « La vie n’est pas coulée dans le béton. »

5) Entourez-vous bien

Il faut être bien entouré pour être en mesure d’établir ses priorités, de surmonter les périodes difficiles et de gérer efficacement les changements. C’est ce que les Baeumler ont appris à la dure lorsqu’ils ont tenté une expansion rapide sans disposer de personnes fiables aux postes clés. Leurs mauvaises décisions leur ont alors coûté très cher en temps et en argent. Quand on a une bonne équipe en place, on peut se concentrer sur les aspects de l’entreprise qu’on préfère et qu’on maîtrise le mieux.

Vous voulez en savoir plus ? Écoutez ici le témoignage et les conseils de Brian et Sarah Baeumler.

Un autre article de la série « Femmes entrepreneures canadiennes » :

Communauté et collectivité. La puissance du soutien local de Laila’s Cheesecake Co. #OccasionEnOr

Lire le suivant

#PetitesEntreprisesRéinventées : Du studio à l’espace virtuel : l’expansion de Soul Studio en période de COVID-19

Lire le suivant

Les entrepreneures changent les choses par leur esprit de leadership et d’innovation

Lire le suivant

Eugenia Duodu table sur les STIM pour changer la vie des jeunes

Lire le suivant

Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin RBC : une célébration virtuelle soulignant l’impact et la réussite

Lire le suivant

L’entreprise de Sylvia Parris-Drummond impulse le changement pour les Afro-Néo-Écossais

Lire le suivant

Twenty One Toys: développer l’empathie et la résilience en cette période critique

Lire le suivant

Les femmes transforment le monde des affaires

Lire le suivant

Lily Tse raconte la fondation de Think Dirty, qui s’intéresse à la vraie nature des produits de beauté #maréalisation

Lire le suivant

Kathleen Quinlan nous parle du démarrage de Fiore Botanica dans sa cuisine #maréalisation

Lire le suivant

Comment les baby-boomers et les milléniaux façonnent l’avenir des petites entreprises

Lire le suivant

Transformation du transport par les nouvelles technologies

Lire le suivant

Jennifer Hamilton parle de la création d’un créneau commercial : Oxygen Yoga & Fitness #maréalisation

Lire le suivant

Saccade Analytics : 30 ans de recherche pour la création d’InSight, un appareil permettant de diagnostiquer plus de 200 troubles neurologiques #maréalisation

Lire le suivant

Les fondatrices de Routine expliquent comment la création de produits naturels propres a mené à la fondation d’une entreprise internationale prospère #maréalisation

Lire le suivant

Sommet canadien SheEO 2019 : À l’honneur, des agentes de changements positifs ouvrant la voie à un monde meilleur

Lire le suivant

Luann Baker-Johnson, fondatrice de Lumel Studios, parle de la création artistique dans le Grand Nord. #maréalisation

Lire le suivant

Le fondateur de LeDaveed, Andy Dale, mène son entreprise à sa façon #maréalisation

Lire le suivant

La cofondatrice de Walton Wood Farm donne des conseils éclairés aux jeunes entrepreneurs #maréalisation

Lire le suivant

Une innovation n’est efficace que si elle est adoptée : entrevue avec Janice Diner, fondatrice de Horizn #maréalisation

Lire le suivant

Joanna Griffiths, fondatrice de Knix, nous explique comment établir une entreprise au service d’une mission #maréalisation

Lire le suivant

Confiez-nous votre lessive : comment Vaundry emploie la technologie pour décharger ses clients d’une tâche fastidieuse #maréalisation

Lire le suivant

Dr. Marjorie Dixon parle des raisons pour lesquelles elle a fondé Anova Fertility & Reproductive Health #maréalisation

Lire le suivant

Habiliter les entrepreneures dès aujourd’hui pour bâtir un avenir meilleur

Lire le suivant

Toni Desrosiers parle des raisons pour lesquelles elle a fondé Abeego #maréalisation

Lire le suivant