Aller au contenu principal
RBC
Votre cote de solvabilité est un chiffre utilisé par les prêteurs pour déterminer dans quelle mesure il est probable que vous rembourserez l'argent que vous empruntez. Votre cote de solvabilité peut avoir une forte incidence sur votre accès au crédit et sur ce qu'il vous en coûtera pour emprunter. Voici un guide pratique présentant les cinq mythes les plus répandus au sujet de la cote de solvabilité.

Les étudiants en médecine, les résidents et les médecins en début de carrière peuvent avoir besoin d’accéder à des montants de crédit importants – que ce soit pour payer des études de médecine, un déménagement vers le lieu d’une résidence ou les coûts d’établissement d’une clinique ou d’entrée dans une clinique existante. Si vous comprenez les facteurs qui ont une incidence sur votre cote de solvabilité, vous serez mieux en mesure d’obtenir le crédit dont vous avez besoin à un coût raisonnable.

Qu’est-ce que la cote de solvabilité ?

Lorsque vous empruntez de l’argent, pour un prêt-auto, une carte de crédit, un prêt étudiant, une marge de crédit pour étudiant ou un prêt hypothécaire, le prêteur communique les détails de votre compte à une agence d’évaluation du crédit.

À partir de ces renseignements, les agences d’évaluation du crédit établissent votre cote de solvabilité. Les institutions financières se servent ensuite de votre rapport de solvabilité et de votre cote de solvabilité pour savoir combien vous avez emprunté au fil du temps et de quelle façon vous avez remboursé vos dettes.

Votre cote n’est pas un chiffre fixe. Elle change en fonction de vos activités d’emprunt et de remboursement. Par ailleurs, les prêteurs ont leurs propres règles en ce qui a trait à l’interprétation de votre cote de solvabilité.

1er mythe : Plus votre revenu est élevé, plus votre cote de solvabilité le sera.

Vous touchez peut-être un revenu élevé en tant que médecin. Toutefois, votre cote de solvabilité n’est pas fondée sur votre revenu. Elle reflète uniquement votre activité comme emprunteur.

Même si les prêteurs tiennent souvent compte du revenu d’une personne pour déterminer combien elle peut emprunter, le salaire et les renseignements qui s’y rapportent ne font pas partie des données utilisées pour établir sa cote de solvabilité.

Par conséquent, il ne faut pas penser que votre cote sera élevée si votre revenu est élevé, ni qu’elle sera plus faible si vous touchez un revenu moindre.

2e mythe : Si vous n’utilisez pas le crédit disponible, votre cote de solvabilité s’améliorera.

Même si l’on pourrait penser que le fait de ne pas utiliser le crédit mis à votre disposition a pour effet d’améliorer votre cote de solvabilité, en réalité, ce que les prêteurs veulent voir, c’est que vous pouvez emprunter, puis rembourser l’argent.

Si vous avez accès à du crédit et que vous l’utilisez au fil du temps, vous améliorez votre cote de solvabilité, car vous montrez aux prêteurs qu’ils peuvent s’attendre à ce que vous remboursiez l’argent que vous empruntez.

3e mythe : Vous pouvez améliorer votre cote de solvabilité en annulant le crédit que vous n’utilisez pas.

Plutôt que d’améliorer votre cote de solvabilité, l’annulation du crédit que vous n’utilisez pas pourrait, en fait, la faire baisser.

Voici pourquoi : votre cote de solvabilité est fondée en partie sur votre « utilisation du crédit », à savoir la fraction du crédit disponible que vous utilisez.

Par exemple, imaginons que vous avez deux cartes de crédit ayant chacune une limite de 10 000 $. Vous avez un solde de 10 000 $ sur une carte, mais aucun solde sur l’autre. Votre taux d’utilisation du crédit est donc de 50 % (10 000 $ sur 20 000 $).

Imaginons que vous avez entendu dire qu’en annulant le crédit que vous n’utilisez pas, vous pourriez augmenter votre cote de solvabilité, et que vous décidez par conséquent d’annuler la carte sur laquelle vous n’avez aucun solde. Votre taux d’utilisation du crédit passe alors à 100 %, car vous utilisez la totalité du crédit mis à votre disposition.

Aux yeux des agences d’évaluation du crédit, ce taux élevé d’utilisation du crédit pourrait signifier que vous avez de la difficulté à gérer le crédit et les remboursements exigés – malgré le revenu supérieur à la moyenne que vous touchez ou pourriez toucher en tant que médecin. Votre taux élevé d’utilisation du crédit fait donc baisser votre cote.

4e mythe : Si votre cote de solvabilité est mauvaise, elle s’améliorera immédiatement si vous remboursez certaines dettes.

Même s’il vous semble logique que le remboursement d’une dette entraîne une amélioration immédiate de votre cote de solvabilité, vous devrez faire preuve de plus de patience.

Le remboursement intégral d’un prêt ou d’un solde de carte de crédit n’aura aucune incidence sur votre rapport ou votre cote de solvabilité tant que le prêteur n’aura pas signalé le remboursement aux agences d’évaluation du crédit.

Bien que les prêteurs signalent habituellement les paiements aux agences d’évaluation du crédit de façon mensuelle, il pourrait s’écouler un ou deux cycles de facturation avant que votre remboursement ne soit signalé. Mais lorsque ce sera fait, les agences d’évaluation du crédit tiendront compte de cette information et réviseront votre cote à la hausse.

5e mythe : Votre cote de solvabilité est toujours exacte et il n’y a rien que vous puissiez faire pour la modifier.

Votre cote de solvabilité est fondée sur les renseignements transmis aux agences d’évaluation du crédit, et il est possible que certains de ces renseignements soient inexacts.

Par exemple, il pourrait y avoir des erreurs dans vos renseignements personnels (date de naissance ou adresse postale), ou encore dans vos antécédents de solvabilité (paiement fait à temps, mais inscrit par erreur en retard). Il est aussi possible que votre rapport de solvabilité indique des comptes que vous n’avez jamais ouverts, ce qui pourrait être un indice que quelqu’un essaie de voler votre identité afin d’accéder à votre crédit.

Si vous croyez que votre rapport de solvabilité contient des renseignements erronés, vous pouvez contester l’exactitude de ceux-ci auprès des agences d’évaluation du crédit(Equifax et TransUnion). Vous pouvez aussi demander à vos créanciers de vérifier et de confirmer les renseignements qu’ils ont fournis à ces agences.

Une bonne façon de vous assurer que votre rapport de solvabilité ne contient pas d’erreurs est de le consulter de temps à autre. Vous pouvez obtenir gratuitement une copie de votre rapport de solvabilité en vous adressant aux agences d’évaluation du crédit au Canada.

Si vous avez des questions concernant la façon dont le crédit et les prêts peuvent s’intégrer à votre plan financier global, consultez un spécialiste, Services aux professionnels de la santé RBC.

Article connexe : Les six meilleures façons d’épargner pour les étudiants en médecine