Nouveaux modèles d'affaires dans le secteur des soins de santé
Aller au contenu principal
RBC
La révolution numérique dans les soins de santé suscite un changement de paradigme qui existe depuis longtemps. L'accélération de la convergence des soins de santé et de la technologie entraîne une émergence rapide de nouveaux modèles d'affaires.

Cet article a paru initialement sur le site Web de RBC Marchés des Capitaux.


Changement de paradigmes

Dans le modèle biopharmaceutique traditionnel, le client est un médecin, les outils de recherche et développement sont chimiques ou biologiques, le produit final est une pilule ou un flacon et les concurrents sont des sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques. La révolution numérique dans les soins de santé suscite un changement de ce paradigme qui existe depuis longtemps.

À l’heure actuelle, la clientèle des sociétés biopharmaceutiques englobe désormais des patients de tous les âges de même que des fournisseurs de soins de santé et des payeurs, qui sont tous munis de téléphones intelligents et d’applis qui génèrent une quantité importante de données numériques pour favoriser la prise de décision. En recherche et développement, les données génétiques et les outils numériques font désormais partie du coffre à outils. Outre les pilules, les soins sont maintenant prodigués à l’aide d’outils numériques et de la thérapeutique numérique. Les entreprises technologiques font désormais partie des concurrents, dont les sociétés d’applis et de services en ligne aux consommateurs et les sociétés de soins de santé et de thérapeutique numériques.

undefined

Un écosystème en évolution

Les applications numériques et d’IA changent radicalement les principaux aspects de l’écosystème biopharmaceutique et la façon dont les patients gèrent leurs soins de santé.

Du côté de la recherche préclinique, la technologie facilite tout, dont l’examen approfondi de la documentation, la modélisation prévisionnelle et l’annotation des fonctions des gènes. Les applications numériques simulent la dynamique
moléculaire et repoussent les limites de l’imagerie cellulaire.

Pour les essais cliniques, la transformation numérique favorise l’automatisation des méthodes d’essai, la création de bases de données mondiales de patients et la cueillette de données réelles.

En matière de diagnostic, la technologie favorise la pathologie numérique, les diagnostics à domicile et l’analyse computationnelle de matrices de tissus. Tout comme votre voiture quitte l’usine munie de centaines de capteurs pouvant déclencher le voyant de vérification du moteur, des capteurs externes ou internes pourraient vous avertir lorsque quelque chose ne va pas. Le monitorage et l’analyse numérique des cellules immunitaires à l’aide d’une simple piqûre sur le doigt sont aussi en croissance rapide.

Au chapitre des soins au patient, les applications numériques permettent déjà d’effectuer des consultations virtuelles, de la télésurveillance, des thérapies cognitives à l’aide de la réalité virtuelle et des ordonnances virtuelles. On remarque également une hausse de la demande de services de télésanté et de plateformes sociales axées sur la santé, qui sont particulièrement indispensables dans un monde confronté à de nouveaux défis, comme la pandémie de COVID-19.

undefined

Transformation numérique

Pour les sociétés biopharmaceutiques en place, la révolution numérique constitue une menace tout en ouvrant la porte à de nouvelles possibilités. La technologie favorise l’efficacité dans toutes les sphères de l’écosystème actuel et permet aux fournisseurs de soins de santé d’élargir leurs capacités, de la prévention aux traitements.

La numérisation accrue des expériences humaines nous donne accès à une mine de renseignements et de connaissances qui pourraient permettre de détecter une maladie avant qu’elle se déclare. Par exemple, en recueillant les données d’une
Apple Watch, un rythme cardiaque irrégulier pourrait être détecté et une fibrillation atriale non diagnostiquée pourrait être découverte. À l’autre bout du spectre, la révolution numérique ouvre la voie à une toute nouvelle catégorie de thérapies, comme la thérapeutique numérique, pour le traitement de troubles particuliers.

Selon le sondage mené par McKinsey and Company à l’échelle mondiale, plus de 75 % des patients comptent utiliser des services de soins de santé numériques dans l’avenir 1. Les patients recherchent une technologie assurant une qualité de soins fiable. Enfin, la révolution numérique vise à améliorer la santé de la population tout en réduisant le coût des soins.


1 Source: McKinsey and Company, Healthcare’s Digital Future (L’avenir des soins de santé numériques), juillet 2014.