Aller au contenu principal
RBC
Ambitieux, Shawn Raymond se décrit comme « l'entraîneur en santé globale le plus motivant qui soit ». Il explique comment le Programme de démarrage pour les entrepreneur-e-s noir-e-s a aidé son entreprise florissante à décoller grâce à du financement, du mentorat et du soutien.

Cet article a été initialement publié sur Diversité et inclusion

C’est par hasard que Shawn Raymond s’est lancé dans l’industrie du conditionnement physique et du bien-être. « Deux amis m’avaient dit : Shawn, tu as toujours eu un don pour motiver les autres. Si tu venais à la salle de sport et que tu nous demandais de faire un exercice de plus, c’est certain que nous redoublerions d’efforts. » Quelques mois plus tard, il a commencé à remarquer ses propres résultats et à quel point il aimait se concentrer sur son entraînement et sa santé. Il travaillait alors dans la construction, notamment pour rester en forme, mais a compris qu’il n’était pas tout à fait à sa place. Sa mère lui a suggéré de réfléchir à la possibilité de devenir entraîneur personnel.

Après avoir présenté une demande d’admission au programme d’entraînement personnel de la School of Applied Science and Technology du Northern Alberta Institute of Technology (NAIT), on lui a dit qu’il devait améliorer ses notes en mathématiques et en biologie. Pendant qu’il travaillait avec un tuteur privé pour mettre ses connaissances à niveau, il a été admis au programme sous conditions et a pu suivre deux cours qu’il qualifie de transformateurs. « On nous avait remis une feuille avec 125 adjectifs pour se décrire. Parmi eux, il fallait en choisir 25. La semaine suivante, nous devions raccourcir la liste à 15, puis à cinq, et finalement à trois mots afin de décrire ce pour quoi nous voulions être reconnus. J’ai décidé que je souhaitais qu’on me perçoive comme une personne toujours de bonne humeur, responsable de son propre succès et toujours en mesure de se faire confiance. »

Une fois admis dans le programme, la passion de Shawn pour l’entraînement personnel s’est épanouie. Il se levait à 4 h 30 du matin, conduisait pendant une heure pour se rendre au nord d’Edmonton, s’entraînait pendant une heure, puis assistait à ses cours jusqu’à 17 h. « Chaque jour, je ressentais l’envie de me lever encore plus tôt pour réussir plus vite. J’étais heureux d’avoir trouvé un domaine qui me passionnait », déclare-t-il.

Shawn a obtenu son diplôme avec une moyenne générale de 3,9, des dizaines de contacts établis à l’occasion d’un événement de réseautage du programme et la confiance nécessaire pour voler de ses propres ailes. Qui plus est, la capacité de motiver les autres que ses amis avaient décelée en lui des années plus tôt était redevenue évidente. « Plus de 50 étudiants m’ont dit qu’ils n’auraient pas terminé le programme sans moi », précise-t-il. Avant même de quitter l’école, il était convaincu de son talent pour inspirer les autres.

S’entraîner aux affaires

Shawn a commencé à établir son entreprise d’entraînement personnel, Shawn R Training, au sein de Snap Fitness, à Leduc, en Alberta. En moins de deux ans, il avait 50 clients, soit l’objectif qu’il s’était fixé. « Tout le monde dans le gymnase savait que mes clients obtenaient des résultats et que les gens se sentaient bien avec moi. Je tenais quatre séances de bootcamp et deux de yoga par semaine, et j’entraînais trois femmes en vue de compétitions. » Il a également commencé à entraîner des clients ayant des handicaps physiques et mentaux, les aidant à améliorer leur mobilité et leur confiance.

Quand le gym a été vendu, la situation a cependant changé. Shawn, qui est pétillant, coloré et flamboyant, avait trop de personnalité pour l’un des nouveaux propriétaires. Il a tenté de s’adapter mais, comme il ne pouvait plus être lui-même, il ne se sentait pas heureux. Le temps était venu d’explorer de nouvelles avenues. « Je savais que je devais lancer ma propre affaire. Je devais trouver un moyen de diversifier mes activités, de prendre de l’expansion et de m’installer ailleurs que dans une salle de sport qui prélèverait de 30 à 40 % de mes revenus. »

Lorsqu’il a appris que le Leduc Boat Club était libre comme espace d’entraînement, il a su qu’il s’agirait de l’endroit parfait pour sa nouvelle entreprise, – si seulement il pouvait trouver les fonds nécessaires.

Financement, mentorat et autres ressources à la rescousse

Shawn a testé son nouveau modèle d’affaires pendant deux mois avant de présenter sa candidature à Futurpreneur, un organisme sans but lucratif qui offre du financement, du mentorat et du soutien aux jeunes entrepreneurs en herbe. « Les membres de l’équipe étaient fantastiques, souligne-t-il. Ils m’ont donné des listes de choses à faire, m’ont montré comment préparer une demande et m’ont expliqué en quoi consistent les flux de trésorerie et les radiations. » Ses préoccupations sont passées de « combien est-ce que je pourrais gagner par mois ? » à « combien d’argent devrais-je investir dans mon entreprise, quel salaire devrais-je me verser, quel montant devrais-je mettre de côté pour l’équipement, les suppléments et la formation ? »

En mars 2021, Futurpreneur a lancé le Programme de démarrage pour les entrepreneur-e-s noir-e-s, un nouveau partenariat de financement avec RBC, qui offre un prêt de démarrage, jusqu’à deux ans de mentorat et un accès à des ressources et à des occasions de réseautage aux entrepreneurs noirs âgés de 18 à 39 ans. Shawn est le premier entrepreneur à avoir participé au programme, qui lui a procuré les outils nécessaires pour lancer son entreprise.

Avec le prêt de démarrage, il a acheté de l’équipement, des collations protéinées pour ses clients et des fournitures de bureau. Il a pu réinvestir dans son site Web, dont le lancement a eu lieu en décembre, et a conçu des produits de marque, y compris des bouteilles d’eau, des autocollants pour sac à dos, des vêtements et plus encore. Son rêve était devenu réalité.

Grâce à ses six employés qui l’appuient dans ses tâches de marketing et de comptabilité, Shawn peut se consacrer à ce qu’il aime le plus : entraîner ses clients et les aider à devenir la meilleure version d’eux-mêmes. Il a aussi un stagiaire du NAIT qui travaille avec lui et qu’il espère pouvoir engager à temps plein. « C’est une façon de générer des revenus passifs et de soutenir les nouveaux entraîneurs qui sont en train de bâtir leur propre clientèle », explique-t-il.

Entièrement absorbé dans la gestion et la croissance de son entreprise, Shawn voit l’avenir avec enthousiasme, d’autant plus que l’entraînement en groupe sera de nouveau permis en Alberta en décembre. « Dans cinq ans, j’aimerais que Shawn R Training ait sa propre salle de sport, trois ou quatre autres entraîneurs et un espace à louer à des instructeurs de yoga ou de bootcamp que je connais. »

Shawn continue de recevoir du soutien et du mentorat de la part du Programme de démarrage pour les entrepreneur-e-s noir-e-s et a la possibilité de faire une demande de financement complémentaire après deux ans d’exploitation fructueuse. Fort de ses nouvelles compétences et connaissances, animé par sa passion et bénéficiant d’une aide continue, Shawn est sur la bonne voie pour que son entreprise atteigne ses objectifs les plus ambitieux.

Vous avez une bonne idée d’entreprise ? RBC est là pour vous aider !

Visitez notre page Démarrage d’entreprise pour tout ce dont vous avez besoin pour vous lancer, y compris notre outil d’établissement de plan d’affaires, le guide Démarrer une entreprise, la Calculatrice de trésorerie et d’autres outils et modèles susceptibles de vous aider à concrétiser vos idées.

En savoir plus sur le démarrage d’entreprise >