Aller au contenu principal
RBC
À titre de nouvel arrivant au Canada, vous assurer que vos finances sont en ordre et qu'elles couvriront vos frais de subsistance compte probablement parmi vos priorités.

L’une des premières étapes pour s’établir dans un nouveau pays est de se familiariser avec les façons de faire dans ce pays. Disposer d’un réseau de personnes de confiance pour se renseigner sur le fonctionnement de services courants, comme les services bancaires, peut accélérer le processus.

Au début, les services bancaires peuvent sembler déroutants. Voici donc quelques conseils.

Apprenez à connaître les différents types de comptes bancaires canadiens

L’une des premières différences que vous pourriez remarquer, c’est la variété des types de comptes offerts. Ils peuvent servir à des fins différentes ou porter des noms différents de ceux qui ont cours dans votre pays d’origine. Les deux types les plus courants sont les « comptes-chèques » et les « comptes d’épargne ». Vous pouvez ouvrir un compte-chèques pour vos opérations courantes ou vos dépôts de paie. Un compte d’épargne peut être le choix idéal pour mettre de l’argent de côté en vue de l’achat d’ameublement ou du financement d’études, par exemple.

Établissez des antécédents de solvabilité au Canada

Il serait utile de vous renseigner sur l’importance de l’établissement d’antécédents de solvabilité au Canada alors que vous vous installez au pays. L’un des moyens d’établir les vôtres consiste à obtenir une carte de crédit canadienne et à l’utiliser judicieusement. Vous pouvez utiliser votre carte de crédit pour régler de nombreuses dépenses, comme les services Internet et de téléphonie, les achats en ligne et les voyages.

Renseignez-vous sur les programmes gouvernementaux.

Après avoir ouvert un compte bancaire pour les besoins courants, vous pourriez envisager d’ouvrir l’un des comptes de placement à l’abri de l’impôt offerts en partenariat avec le gouvernement canadien. L’un d’eux est le compte d’épargne libre d’impôt, mieux connu sous sa forme abrégée, CELI. C’est un moyen, pour les personnes de 18 ans ou plus qui ont un numéro d’assurance sociale, de mettre de l’argent de côté à l’abri de l’impôt. Les fonds contenus dans un CELI sont exempts d’impôt, même lorsqu’ils sont retirés.