Aller au contenu principal
RBC
Les entreprises canadiennes ont fait face à une vague de fermetures rapide et sans précédent en raison des dangers liés à la pandémie de COVID-19. Les propriétaires d'entreprise n'ont eu que très peu de temps pour mettre en œuvre les mesures imposées par le gouvernement et ont dû s'adapter.

Au pays, l’heure est au déconfinement et les entreprises reprennent graduellement leurs activités, à un rythme qui varie selon les provinces et les régions. Que vous ayez déjà rouvert vos portes, que vous vous apprêtiez à le faire ou que vous projetiez de le faire à une date ultérieure, vous devrez tenir compte de nouveaux facteurs lorsque vous accueillerez vos clients – car, dans le contexte actuel, rouvrir ne se fera pas simplement en criant ciseaux. Dans le cadre de la reprise de vos activités, vous devrez porter une attention particulière à la planification de votre réouverture, aux nouvelles politiques en la matière et à la mise en œuvre des nouveaux processus.

Voici une liste des points à prendre en considération pour que votre réouverture soit sécuritaire, efficace et productive.

1. Comprendre les nouvelles normes de sécurité

La protection de vos clients et de vos employés sera sans aucun doute votre priorité numéro un. Heureusement, le gouvernement – et probablement votre secteur d’activité – aura publié des règles, des normes et des pratiques exemplaires qui vous éviteront d’avoir à vous demander comment protéger tout ce beau monde.

Étant donné que chaque province aura ses propres protocoles (et que, dans certains cas, certaines régions auront aussi leurs propres politiques), mieux vaut faire des recherches préliminaires. Quelles sont les règles qui s’appliquent dans votre province, votre municipalité et votre secteur d’activité ? Quel est l’équipement de protection individuelle obligatoire ? Devez-vous utiliser des marqueurs de distanciation physique ? Si vous avez un coin-repas, quel est le nombre maximal d’employés permis et quelles sont les règles qui s’appliquent aux articles communs ?

Une fois que vous connaîtrez les règles en la matière, renseignez-vous sur les recommandations en vigueur dans votre secteur. Si le gouvernement ne recommande pas le port du masque pour vos employés ou vos clients, par exemple, il se peut tout de même que votre secteur encourage cette pratique.

Et comment réagir si l’un de vos employés hésite à revenir travailler parce qu’il s’inquiète pour sa santé ? Soyez sensible à ses préoccupations et expliquez-lui toutes les mesures que vous mettez en œuvre pour protéger les personnes qui franchiront vos portes. Il est essentiel de comprendre vos droits en tant que propriétaire – et les droits de vos employés dans votre province – avant qu’un problème survienne.

Comme les directives évoluent au fil de la situation, renseignez-vous régulièrement sur les recommandations de votre gouvernement provincial et informez vos employés des changements à ce sujet, s’il y a lieu.

Le Réseau de résilience des entreprises canadiennes publie un Outil de suivi de la réglementation gouvernementale en matière de réouverture nationale qui précise les règles et règlements en vigueur selon les juridictions fédérales et provinciales ou territoriales.

2. Planifiez votre trésorerie

On n’est jamais trop bien préparé en matière de trésorerie. Compte tenu des incertitudes qui pèsent sur l’avenir, mieux vaut planifier différents scénarios. Vous pouvez par exemple prévoir un scénario optimiste, un scénario pessimiste et un scénario à mi-chemin.

Si vous avez plusieurs magasins ou succursales, demandez-vous s’il serait pertinent de n’en rouvrir qu’un pour commencer. Il est souvent plus facile d’améliorer les processus et d’identifier d’éventuels problèmes quand on travaille avec un seul site de vente. Bien entendu, cette approche devra tenir compte des coûts liés à la prolongation de la fermeture de vos autres emplacements.

Notre article La gestion de trésorerie en temps de crise : Six stratégies pour propriétaires d’entreprise vous propose des conseils pour réaliser vos prévisions et des stratégies d’optimisation qui vous aideront à maîtriser votre flux de trésorerie.

Vous pouvez également utiliser l’Outil de calcul des flux de trésorerie RBC pour obtenir une analyse de la situation de votre trésorerie.

Essayez notre Outil de calcul des flux de trésorerie

3. Actualisez votre présence en ligne

Les consommateurs ont changé leur façon d’interagir avec les entreprises quand les magasins traditionnels ont dû passer au numérique en raison de la pandémie.

Si votre entreprise n’est pas encore présente en ligne, c’est le moment de passer à l’action. Et si vous avez déjà une présence en ligne, assurez-vous de mettre régulièrement à jour votre site Web et vos médias sociaux. Après tout, les consommateurs ne peuvent plus tenir pour acquis qu’un magasin sera ouvert ou la façon dont il fonctionnera.

Au moment de créer ou d’actualiser votre présence en ligne, assurez-vous :

  • d’aborder la situation. Si votre site Web n’indique pas explicitement qu’il a été modifié suite à la COVID-19, vos clients pourraient croire qu’il n’est pas à jour. En précisant que vos renseignements tiennent compte des circonstances actuelles, vous vous assurez d’envoyer un message clair aux consommateurs.
  • de clarifier votre position. Êtes-vous ouvert ? Dans l’affirmative, quelles sont vos heures d’ouverture ? Acceptez-vous uniquement des clients sur rendez-vous ? Offrez-vous la collecte en magasin ? Les clients peuvent-ils entrer dans votre commerce ? Dans l’affirmative, doivent-ils respecter certaines mesures de sécurité ou porter un équipement particulier ? Ce sont les questions que les consommateurs se posent – assurez-vous d’y répondre clairement.

4. Faites le suivi de votre chaîne d’approvisionnement

Les chaînes d’approvisionnement traditionnelles ont été fortement perturbées par un certain nombre de répercussions de la pandémie. Changements dans les demandes des clients, pénurie de main-d’œuvre, restrictions à l’exportation : de nombreux fournisseurs et distributeurs ont vu leurs activités profondément chamboulées par cet événement.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? Que vous devriez communiquer avec vos principaux fournisseurs pour vous renseigner sur leur situation. Demandez-leur s’ils ont modifié leurs activités ou leurs dates de livraison pour pouvoir gérer vos stocks en conséquence.

Il s’agit aussi d’un moment idéal pour réviser vos ententes et vos obligations contractuelles et y apporter des modifications, au besoin.

5. Communiquez avec vos clients

Vous avez rouvert. Et maintenant ? Il est possible que les clients fassent la file devant votre magasin dès le premier jour, mais pensez à planifier un scénario différent, au cas où. Communiquez proactivement avec vos clients pour leur dire que vous êtes ouvert, qu’ils vous ont manqué et que vous êtes impatient de les revoir. Profitez-en pour leur mentionner les mesures que vous prises pour les protéger et protéger vos employés. Si vous avez recueilli des adresses courriel (et avez l’autorisation de les utiliser), c’est le moment d’aviser vos clients que vous avez rouvert vos portes.

Les médias sociaux sont aussi un excellent moyen de faire passer le mot rapidement !

6. N’avancez pas seul

Nous vivons une situation inédite que les gens de notre génération n’ont jamais connue. Vous devez prendre des décisions d’affaires complexes dans un contexte où l’information change constamment, et cela n’a rien de facile. Mais vous n’êtes pas obligé de tout faire seul.

Pour vous aider à traverser cette crise, consultez les membres de votre réseau pour obtenir leurs conseils et connaître leurs points de vue. Même s’ils n’ont jamais été confrontés à une pandémie mondiale, ils ont peut-être déjà vécu une crise économique ou fait face à des problèmes de chaîne d’approvisionnement, de trésorerie ou de ressources humaines semblables à ceux auxquels vous êtes confrontés. Que ce soit un mentor, votre chambre de commerce locale ou un groupe de gens d’affaires du quartier, échangez avec des personnes en qui vous avez confiance et sollicitez leur rétroaction. L’union fait la force et plus vous pourrez compter sur le soutien des autres, plus vous aurez de chances de réussir votre réouverture.

Le Réseau de résilience des entreprises canadiennes est une ressource extrêmement complète mise sur pied par la Chambre de commerce du Canada pour aider les entreprises du pays à se préparer, à persévérer et à prospérer à la suite de la pandémie de COVID-19.

Même si votre façon de faire des affaires changera, ce nouvel environnement offre une foule de possibilités et de raisons d’être optimiste. Il est important d’être bien préparé, de faire preuve de souplesse et d’être réceptif à toutes les bonnes choses que cette « nouvelle normalité » pourrait vous apporter.