Quatre conseils judicieux aux résidents pour la gestion de leurs finances
Aller au contenu principal
RBC
Les choix financiers que vous faites pendant que vous êtes résident peuvent vous propulser sur la voie du succès. Au lieu de remettre à plus tard la gestion de vos finances, établissez un budget réaliste, faites le suivi de vos dépenses et réduisez vos dettes petit à petit.

Gagner un salaire est l’un des aspects intéressants de la vie de résident, mais ce n’est pas nécessairement synonyme de réussite financière. L’amélioration de vos aptitudes de gestion des finances pourrait vous aider à rembourser plus vite vos prêts étudiants, à aller de l’avant dans la réalisation de vos objectifs et à adopter de saines habitudes de dépenses.

Vous êtes prêt à prendre votre santé financière en main ? Poursuivez votre lecture.

1. Examiner votre salaire et vos dépenses

Vous devez d’abord avoir le portrait exact de vos gains et dépenses. Commencez par regarder votre bulletin de paie pour savoir exactement combien d’argent vous gagnez par mois, après l’impôt et les assurances.

Ensuite, examinez vos relevés bancaires et faites une liste de vos dépenses essentielles et non essentielles. Votre versement mensuel minimum sur votre prêt étudiant, par exemple, ainsi que votre loyer, les services publics, l’épicerie, les transports et les médicaments constituent des dépenses essentielles. Dans les dépenses non essentielles, on compte les divertissements, l’abonnement à un centre de conditionnement physique ou les sorties au resto.

Une fois que vous aurez une meilleure idée de votre revenu et de vos dépenses, vous pourrez commencer à dresser un budget.

2. Créer un budget

Il est primordial de respecter votre budget mensuel pour bien gérer vos dépenses. Calculez le montant total de vos dépenses essentielles pour déterminer le minimum à mettre de côté chaque mois.

Soustrayez ensuite ce montant de votre revenu mensuel total. La différence détermine ce qu’il vous reste pour vos économies et dépenses facultatives. En général, il est bon d’allouer 20 % de votre revenu à vos économies en cas de pépin, mais vous pouvez augmenter ce montant si vous épargnez en vue d’un mariage ou de l’achat d’une maison, par exemple.

En fonction de votre salaire et de vos objectifs d’épargne, vous pourriez amasser une bonne cagnotte ou avoir très peu d’argent pour le superflu. Quel que soit le montant dont vous disposez, décidez ce que vous souhaitez en faire (divertissement, magasinage, activités entre amis) et fixez des paramètres.

3. Élaborer un plan de remboursement des dettes

Dresser un plan pour le remboursement de vos dettes pourrait vous faire économiser temps et argent et réduire votre stress lorsque vous ne serez plus résident. Vérifiez le capital et le taux d’intérêt de votre prêt pour déterminer le montant qu’il est réaliste pour vous de rembourser chaque mois. En ajoutant 10 % à votre versement minimum, vous pourriez économiser des milliers de dollars en intérêts, ce qui vous aidera à vous débarrasser de vos dettes plus rapidement.

Vérifiez si vous pouvez réduire certaines dépenses. Vous pourriez utiliser 10 % de votre budget habituellement alloué à votre abonnement mensuel à des produits de soins de la peau ou à l’achat de jeux vidéo, par exemple. Ou encore, vous pourriez réduire vos dépenses de resto pendant trois mois en mangeant à la maison six soirs par semaine.

Avoir un plan de match, même provisoire, peut vous aider à réaliser des progrès et à éviter des surprises financières en cours de route.

4. Automatiser vos paiements

Pour les résidents, il est indispensable de se simplifier la vie le plus possible, y compris en matière de finances. Commencez par établir le paiement automatique de vos prêts et factures de services publics. Vous n’aurez pas à faire et à poster de chèques. Ensuite, optez pour les dépôts automatiques ou utilisez un outil d’épargne comme TrouvÉpargne NOMI de RBC pour vous aider à déposer une partie de votre revenu mensuel dans votre compte d’épargne.

Il existe aussi des outils numériques gratuits (comme Perspectives NOMI ou Wellspent), qui peuvent vous donner un coup de main pour faire le suivi de vos dépenses, analyser les tendances et ne pas dépasser votre budget mensuel.

Les choix financiers que vous faites pendant que vous êtes résident peuvent vous nuire ou vous propulser sur la voie du succès. Au lieu de remettre à plus tard la gestion de vos finances, établissez un budget réaliste, faites le suivi de vos dépenses et réduisez vos dettes petit à petit. Pour obtenir des conseils financiers additionnels, veuillez vous adresser à l’un des spécialistes, Services aux professionnels de la santé RBC.