Aller au contenu principal
RBC
Il n'est pas rare que les étudiants en médecine doivent déménager pour poursuivre leurs études. Saviez-vous que vous pourriez demander une déduction de vos frais de déménagement sur votre déclaration de revenus ? Voici comment inclure vos frais de déménagement sur votre déclaration de revenus.

Qui peut demander la déduction des frais de déménagement ?

Si vous avez déménagé pour entreprendre des études de médecine à temps plein, vous pourriez demander la déduction de vos frais de déménagement de votre revenu imposable, ce qui réduira les impôts à payer.

Pour être admissible, vous devez vous être rapproché d’au moins 40 kilomètres de votre université, selon le trajet le plus courant sur un chemin public, et vous devez « demeurer habituellement » au nouvel endroit (ce qui signifie que vous y passez la plupart de votre temps).

Habituellement, pour déduire des frais de déménagement, vous devez déménager d’un endroit au Canada à un autre endroit au Canada. Toutefois, si vous avez déménagé à l’extérieur du Canada, pour fréquenter une école de médecine dans un autre pays, par exemple, vous pourriez quand même demander la déduction de vos frais de déménagement si vous êtes un « résident de fait du Canada ». Un résident de fait du Canada est une personne qui fréquente un établissement scolaire à l’étranger, mais qui a conservé des liens de résidence au Canada. Ces liens peuvent comprendre votre passeport canadien, un permis de conduire canadien et des comptes bancaires et cartes de crédit au Canada.

Quels sont les frais de déménagement que vous pouvez déduire pour vos études de médecine ?

Si vous êtes admissible à la déduction des frais de déménagement, vous pouvez déduire vos coûts de déplacement et les coûts de déménagement de vos biens. Si des membres de votre famille ont déménagé avec vous, un conjoint ou des enfants, par exemple, vous pouvez aussi déduire leurs frais de déménagement, même s’ils ne déménagent pas en même temps que vous.

Gardez en tête que les coûts déduits doivent être raisonnables, selon l’Agence du revenu du Canada. Les types de frais de déménagement que vous pouvez déduire comprennent les suivants :

  • Frais de transport et d’entreposage, dont les coûts d’emballage, d’entreposage et de livraison de vos biens par les déménageurs.
  • Frais de déplacement pendant votre déménagement, y compris l’essence, les repas et l’hébergement pour vous et les membres de votre famille qui emménagent avec vous.
  • Frais de subsistance temporaires, pendant une période maximale de 15 jours, pour les repas et l’hébergement près de votre ancienne et votre nouvelle résidence, pour vous et les membres de votre famille qui emménagent avec vous.
  • Si vous étiez locataire, les frais de résiliation du bail de votre ancienne résidence, à l’exclusion du loyer payé pendant les mois où vous y résidiez.
  • Si vous étiez propriétaire, les coûts de maintien de l’ancienne résidence (jusqu’à concurrence de 5 000 $) laissée vacante après votre déménagement et avant que vous la vendiez. Sont inclus dans cette catégorie les intérêts sur l’hypothèque, les taxes foncières, les primes d’assurance habitation, les frais de services publics et les coûts relatifs à la vente de votre ancienne maison et à l’achat d’une nouvelle maison (dans la mesure où vous avez vendu l’ancienne maison en raison de votre déménagement).
  • Frais accessoires, comme le changement d’adresse sur des documents juridiques, le remplacement de votre permis de conduire et les frais de branchement et de débranchement exigés par les services publics à l’ancienne et à la nouvelle résidence.

 

Comment demander une déduction de vos frais de déménagement sur votre déclaration de revenus ?

Si vous êtes admissible à une déduction de vos frais de déménagement, vous devrez remplir le formulaire T1-M Déduction pour frais de déménagement, compris dans votre trousse d’impôt. Vous devrez y inscrire votre nouvelle et votre ancienne résidence, la distance entre elles, la date et le motif de votre déménagement ainsi que toutes vos dépenses admissibles.

Vous n’aurez que le formulaire T1–M dûment rempli à fournir, mais vous devriez conserver tous vos reçus au cas où l’ARC vous demanderait de fournir des renseignements additionnels une fois que vous aurez produit votre déclaration de revenus.

Pour les frais de véhicule et de repas, vous pouvez soit déduire vos coûts réels ou utiliser une « méthode simplifiée » qui prévoit un taux fixe quotidien pour les frais de repas et un taux par kilomètre pour les frais de véhicule.

Que faire si vous avez peu de revenus imposables ?

Lorsque vous êtes étudiant, il est possible que vous ayez peu de revenus imposables, ce qui signifie que ne vous pourriez déduire qu’une petite partie de vos frais de déménagement ou même rien du tout. Les étudiants à temps plein peuvent uniquement déduire leurs frais de déménagement des montants provenant des bourses d’études, de perfectionnement et d’entretien, des subventions de recherche ou de certaines récompenses qu’ils doivent inclure dans le revenu imposable.

Si vous avez peu ou pas de revenus imposables, mais que vous avez des frais de déménagement à déduire, vous pouvez les reporter à une année ultérieure où vous aurez des revenus imposables et les déduire à ce moment-là. Toutefois, les frais pourront uniquement être déduits de revenus provenant de bourses d’études, de perfectionnement et d’entretien, des subventions de recherche ou de certaines récompenses.

Si vous déménagez en vue de toucher un revenu d’emploi, notamment pour effectuer votre période de résidence, vous pouvez déduire le même type de frais de déménagement de votre revenu d’emploi.

Si vous étudiez en médecine et que vous demandez si vous être admissible à la déduction de vos dépenses de déménagement sur votre déclaration de revenus, songez à consulter un spécialiste en fiscalité. Un professionnel tiendra compte de votre situation pour vous aider à déterminer quels sont vos frais de déménagement admissibles.

Lire l’article associé : Crédits d’impôt pour frais de scolarité : de quoi s’agit-il ?