Géants technologiques contre géants pharmaceutiques : la guerre a commencé
Aller au contenu principal
RBC
D'ici 2030, les dépenses de santé devraient atteindre 15 000 milliards de dollars à l'échelle mondiale1. Cet énorme marché est en grande partie constitué de nouveaux secteurs parallèles, dont l'intégration semblait inimaginable jusqu'à récemment.

Cet article a paru initialement sur le site Web de RBC Marchés des Capitaux.


Les innovations sont dictées par les exigences d’une jeune génération de consommateurs technophiles, soucieux de leur santé et de la prévention. Les dépenses en santé de ce groupe influent se distinguent de celles de leurs aînés, mais en conservent tout de même certaines caractéristiques, notamment en matière d’assurance et de traitement des maladies.

Le secteur des soins de santé s’apprête à vivre une révolution numérique. Bien qu’ils n’aient aucune expérience dans la mise au point de médicaments, des géants de la technologie comme Amazon, Microsoft, Apple, Alphabet et d’autres investissent massivement dans la santé et le bien-être. Ils rivalisent avec les titans du secteur pharmaceutique Pfizer, Merck, GSK et autres qui, de leur côté, maîtrisent peu la gestion, l’analyse et l’extraction de données utiles de zettaoctets d’informations. À l’avenir, ces deux secteurs se feront concurrence pour l’accès aux données des patients et la capacité d’en tirer parti. La société la plus apte à exploiter le dossier médical numérique de chaque patient, alimenté par les données propres à chacun, s’emparera d’importantes nouvelles sources de profits et bouleversera celles qui existent déjà.

La puissance inégalée des sociétés technologiques

Les géants de la technologie cherchent à prendre la tête d’un secteur des soins de santé qui évolue rapidement. Grâce à leurs liquidités astronomiques, ils augmentent leurs budgets internes de recherche et développement en matière de soins de santé, en plus d’investir massivement et énergiquement dans des sociétés d’intelligence artificielle (IA) et de biotechnologie ainsi que de jeunes entreprises d’analyse de données.

Stuart Varney, présentateur de la chaîne Fox Business Network, résume bien la situation : « Les géants de la technologie étendent leurs tentacules, car ils ont l’argent pour le faire. » Grâce à des liquidités atteignant 509 milliards de dollars et à une capacité d’endettement d’un montant équivalant, leurs ressources dépassent largement celles des grandes sociétés pharmaceutiques, dont les liquidités totalisent 199 milliards de dollars.

undefined

Innovations en cours

Le monde de la technologie incorpore peu à peu la propriété intellectuelle des soins de santé. De 2015 à 2017, les principaux acteurs ont déposé plus de 1 500 demandes de brevet liées aux soins de santé2. Les brevets visant les appareils médicaux haptiques, les appareils de santé personnels portables, la technologie d’imagerie, les maisons intelligentes et les données ne sont que quelques exemples des innovations à venir.
 
Ainsi, Apple a créé des appareils qui comme les séries 4 et 5 de la très populaire montre Apple Watch, produisent un électrocardiogramme et ont reçu l’approbation de la FDA. En association avec l’Université Stanford, la société a mené l’étude Apple Heart auprès de 400 000 porteurs de la montre Apple Watch, afin de détecter la fibrillation auriculaire. Les montres comprennent maintenant des fonctions pour la gestion du diabète. La société vend notamment le glucomètre One Drop Chrome ainsi que ses accessoires dans certains de ses magasins physiques. Le PDG d’Apple, Tim Cook, a récemment déclaré : « Dans l’avenir, quand vous vous demanderez quelle a été la plus grande contribution d’Apple à l’humanité, il s’agira du domaine de la santé. »

Microsoft a fait son entrée dans la technologie biopharmaceutique en investissant dans des laboratoires expérimentaux. En collaboration avec DNAnexus, Microsoft a lancé une série d’outils infonuagiques de traitement de l’information destinés aux cliniciens et aux scientifiques poursuivant des recherches en génomique. Estimant que le cancer et d’autres processus biologiques équivalaient à des systèmes de traitement de l’information, Microsoft a mis sur pied un programme extraordinairement ambitieux pour « résoudre » le cancer au cours de la prochaine décennie.

L’année dernière, Google a fait l’acquisition de Fitbit pour 2,1 milliards de dollars, afin de monétiser jusqu’au dernier pouce. Google a investi dans plus de 30 entreprises de biotechnologie spécialisées dans divers domaines thérapeutiques, dont SpyBiotech, fabricant de vaccins, et TScan Therapeutics, qui développe des thérapies à base de lymphocytes T. Démontrant le sérieux des efforts déployés par Google, sa filiale DeepMind a publié un article dans la prestigieuse revue Nature Medicine, en collaboration avec des médecins universitaires des États-Unis et de l’UE. Cet article décrit un système de diagnostic fondé sur l’IA capable de surpasser les radiologues chevronnés dans l’interprétation des mammographies, en vue de détecter les cancers du sein à un stade précoce3.

Quant à Amazon, elle a redéfini la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique en achetant PillPack en 2018 pour environ 750 millions de dollars. Elle a également investi dans Haven, une coentreprise de Berkshire Hathaway et de J.P. Morgan créée dans le but de juguler la hausse des coûts des soins de santé pour les employés aux États-Unis. Elle pilote Amazon Care, une clinique de santé virtuelle offrant un suivi à domicile aux employés de Seattle. Enfin, Alexa d’Amazon dispose d’une plateforme d’applications conformes à la loi Health Insurance Portability and Accountability Act pour traiter les renseignements de santé confidentiels.

1. Sources : Where healthcare’s big data actually comes from (Les véritables sources des mégadonnées du secteur des soins de santé) https://www.techemergence.com/where-healthcares-big-data-actually-comes-from. Clin Chem Lab Med 57:328-335 (2018). Driving the Future of Health (Construire l’avenir de la santé) PwC (2019). www.strategyand.pwc.com/report/future-of-health.

2. Sources : U.S. Patent and Trademark Office (2016-2018) ; Stanford Medicine 2018 Health Trends Report: The Democratization of Health Care (Rapport 2018 de Stanford Medicine sur les tendances en matière de santé : la démocratisation des soins de santé). Nota : Résultats des recherches suivantes dans la base de données AppFT : AND/(Google OR Amazon OR Apple OR Microsoft) AND (ACLM/health OR medical OR patient OR disease OR wellness OR (physical AND activity)) OR ABST/health OR medical OR patient OR disease OR wellness OR (physical AND activity)) AND PD/1/1/2015->1/1/2018. Le graphique circulaire concerne les demandes de brevet déposées entre 2015 et 2017.

3. Sources : Nature Medicine 25:44-56 (2019) ; Wall Street Research.