Aller au contenu principal
RBC
Nichole Nzegwu, fondatrice de Krave Granola, est animée par plusieurs passions : la cuisine, la qualité des ingrédients, et le désir d'autonomiser les femmes et les filles vulnérables. Son entreprise lui permet de nourrir ces trois passions.

Il y a 20 ans, Nichole Nzegwu est arrivée au Canada à titre d’étudiante étrangère à la recherche d’une vie meilleure. Mais elle s’est rapidement heurtée à des difficultés d’immigration et de financement, et une relation malsaine l’a menée à l’isolement et à la dépression. Poussée dans ses derniers retranchements et inspirée par son amour de la cuisine, elle a créé sa propre entreprise, Krave Granola – le premier fabricant canadien de granola appartenant à une personne noire.

« J’ai étudié l’économie à l’Université Trent, a expliqué Nichole lors d’une récente conversation, mais mon parcours n’a pas été uniforme. » Son père ne pouvant plus la soutenir en raison d’un revers commercial, Nichole a dû se trouver un emploi. Son revenu n’était toutefois pas suffisant pour couvrir ses dépenses d’études. Au même moment, une amitié s’est transformée en relation toxique et destructrice – situation qui a duré de nombreuses années. « Je ne pouvais pas m’enfuir. J’étais isolée, j’avais peur, et je n’avais plus aucune confiance en moi. »

Toutefois, lorsqu’elle songeait à retourner au Nigéria auprès de ses parents, Nichole craignait la honte de n’avoir rien réalisé. « Ça me brisait le cœur de penser à la déception de ma famille, qui m’avait envoyée au Canada pour améliorer mon sort. Je sais qu’ils m’auraient quand même accueillie avec amour, mais c’est ce que je ressentais à ce moment-là. »

Grâce à la cuisine, Nichole a finalement réussi à chasser la dépression. « Pendant cet épisode malheureux, seule la cuisine m’apportait de la joie. J’adore préparer des plats, réunir des gens et distribuer mes recettes. C’était ma façon de m’évader. »

Nichole a décidé de fabriquer un produit qui rendrait les gens heureux. « Je voulais aussi créer quelque chose qui viendrait en aide à d’autres femmes en difficulté. Je me suis dit qu’il y avait probablement bien d’autres femmes qui vivaient une situation aussi éprouvante ou pire que la mienne. Sachant que bien des immigrantes se retrouvent en position de vulnérabilité, j’ai voulu créer quelque chose qui les aiderait à s’en sortir. »

Explorer plusieurs idées d’affaires

La mission de Nichole se trouvait définie : aider des femmes à se prendre en main. Elle possédait le dynamisme et l’ambition nécessaires pour bâtir quelque chose. Il lui manquait la bonne idée. « J’ai offert des services de coiffure à domicile, mais ça ne me passionnait pas. J’ai fait de l’entretien ménager pendant un certain temps, mais ce n’était pas ce que je voulais faire. Puis, j’ai commencé à cuisiner, et mes amis adoraient mes plats. » Sur abonnement, Nichole préparait des repas pour des gens qui voulaient un répit de cuisine pendant une semaine ou un mois. Elle était désormais entrepreneure, mais elle ne réalisait pas encore la mission qu’elle s’était fixée.

Un jour, sa sœur lui a rendu visite. Arrivant d’Angleterre, elle ressentait l’effet du décalage horaire. À trois heures du matin, Nichole a été réveillée par un doux parfum qui embaumait l’appartement. « Je me suis rendue dans la cuisine, où ma sœur avait préparé des quantités de granola. Ce mélange d’ingrédients fait partie de mes collations préférées, mais je n’avais jamais pensé à en faire moi-même. Ma sœur m’a montré comment m’y prendre, et j’ai tout de suite mis la main à la pâte. » Nichole s’est mise à ajouter une portion de granola à ses repas livrés, et les gens ont adoré ça. En 2020, elle a finalement réalisé qu’il s’agissait de l’idée d’entreprise qu’elle cherchait. « Je me suis dit que c’était le projet que je devais entreprendre. Ce n’était pas très compliqué, et même si le marché était assez saturé, j’avais l’impression qu’il y avait de la place pour une autre entreprise de granola. »

Lancement de Krave : un autre genre de granola

« J’ai enregistré mon entreprise et son nom, mais je n’avais aucune notion d’exploitation. YouTube et Google sont devenus mes meilleurs amis, dit-elle, admettant qu’elle avait beaucoup à apprendre sur la gestion d’une entreprise. La vie a toutefois le don d’aligner les astres quand on est prêt à passer à l’action. » Elle a aussi constaté qu’il y avait beaucoup de ressources disponibles par suite du nombre d’entreprises lancées pendant la pandémie.

Puisque le marché du granola était déjà à maturité, Nichole savait que son produit devait être différent. « On ne trouve pas de recettes comme les miennes dans les épiceries. Mes mélanges au café, aux baies du lyciet et au beurre de cacao (qui provient directement du Ghana) sont distinctifs. Krave Granola offre aussi à ses clients la possibilité de personnaliser leur granola. « Vous pouvez être intolérant au gluten, allergique aux noix, diabétique, ou peu friand des graines », précise Nichole. Elle voulait que ses clients puissent composer leur propre recette en fonction de leurs restrictions ou de leurs préférences alimentaires. Krave est aujourd’hui la seule entreprise au Canada à proposer ce choix.

Nichole a toutefois découvert rapidement que la clientèle n’est pas toujours au rendez-vous quand vous créez un produit. « Quand j’ai lancé mon entreprise, les ventes ne décollaient pas. Je constatais que de 200 à 300 personnes visitaient mon site Web, mais que les ventes ne suivaient pas. » Par conséquent, Nichole s’est inscrite à des programmes accélérés, elle a tenté d’optimiser son site Web, elle a augmenté sa présence dans les médias sociaux, et elle a collaboré avec des influenceurs afin de générer de l’intérêt et des ventes.

Puis, RBC a pris contact avec elle et tout a changé. « Un jour, RBC m’a jointe pour me demander si j’aimerais participer à son programme d’avantages offerts à ses employés du Canada. »

En effet, RBC s’est associée à Perkopolis pour offrir à ses employés des avantages exclusifs – articles de consommation, divertissement, voyage, assurance, etc. En 2021, on a lancé un nouveau programme pour promouvoir les marques détenues par des entrepreneurs noirs, autochtones ou de couleur (NAPC). De plus, en l’honneur du Mois de l’histoire des Noirs en février, l’équipe de Perkopolis a offert de présenter gratuitement à son réseau de 1,1 million de membres toutes les marques de propriété noire qui participent au programme Avantages pour employés canadiens de RBC. Perkopolis a aussi distribué gratuitement à environ 560 000 abonnés une infolettre où figuraient ces marques. Krave Granola en faisait partie.

« Nous avons constaté une hausse immédiate des ventes après la distribution de l’infolettre, témoigne Nichole. À mon réveil un beau matin, 20 commandes m’attendaient alors que j’en recevais normalement deux ou trois. » L’incidence sur son chiffre d’affaires a été considérable, et elle a reçu beaucoup de commentaires directement de ses clients. La publicité reçue a également suscité l’intérêt des épiceries, qui ont voulu vendre ses produits.

Réaliser sa mission de redonner aux autres

Même si Krave Granola est encore une toute nouvelle entreprise, Nichole est résolue à s’en servir pour soutenir les femmes et les filles. Krave Granola est maintenant partenaire fondatrice du projet ShePreneur, qui offre du soutien, du mentorat et de l’inspiration aux femmes et aux filles en difficulté. « Le projet ShePreneur s’inscrit dans notre mission, qui consiste à outiller et à inspirer les femmes qui sont en position de vulnérabilité, explique Nichole. Nous élaborons actuellement un programme qui donnera aux femmes la possibilité de terminer leurs études. Nous utilisons nos ressources pour orienter les femmes vers des parcours de carrière qu’elles n’auraient pas envisagés autrement. »

Aujourd’hui, Nichole et son équipe imaginent d’autres projets – dont des partenariats avec des chaînes d’épiceries – tout en continuant de répondre aux attentes de leurs clients. L’entreprise s’apprête aussi à changer de nom pour Kare Granola. « Nous avons décidé de changer de nom pour mieux refléter notre vision et notre mission. Nous nous soucions de la santé et du bien-être de nos collectivités, et nous voulons répondre aux besoins de chacun de nos clients en matière de granola. »

Même si elle tient à ce que son granola continue d’être confectionné à la main, Nichole cherche à s’équiper d’installations pouvant faciliter l’emballage, un projet rendu nécessaire par la demande croissante pour ses produits. « Je remercie sincèrement RBC, qui m’a aidée à stimuler les ventes de mon entreprise en la faisant connaître davantage. La croissance de ma marque m’aide en retour à soutenir davantage les femmes de ma collectivité. »

Un autre article de la série « Femmes entrepreneures canadiennes » :

Areli Beauty : une marque de soins de la peau centrée sur le pouvoir d’agir et le bien-être personnel

Lire le suivant

Les entrepreneures changent les choses par leur esprit de leadership et d’innovation

Lire le suivant

La fondatrice de Canadian HR Solutions explique sa transition d’un poste dans le secteur des grandes entreprises à la vie d’entrepreneure dynamique, et comment elle a misé sur elle-même

Lire le suivant

Ellie Bianca, une marque qui vise à soutenir un million de femmes

Lire le suivant

Formation en STIM pour les jeunes du monde entier : comment Anu Bidani a transformé l’entreprise communautaire STEM MINDS en société mondiale

Lire le suivant

Sharing Our Cultures : promouvoir le multiculturalisme et l’inclusion à Terre-Neuve-et-Labrador

Lire le suivant

Les 5 conseils de Bryan et Sarah Baeumler sur le démarrage et la croissance d’une entreprise

Lire le suivant

Communauté et collectivité. La puissance du soutien local de Laila’s Cheesecake Co. #OccasionEnOr

Lire le suivant

#PetitesEntreprisesRéinventées : Du studio à l’espace virtuel : l’expansion de Soul Studio en période de COVID-19

Lire le suivant

Eugenia Duodu table sur les STIM pour changer la vie des jeunes

Lire le suivant

Prix canadiens de l’entrepreneuriat féminin RBC : une célébration virtuelle soulignant l’impact et la réussite

Lire le suivant

L’entreprise de Sylvia Parris-Drummond impulse le changement pour les Afro-Néo-Écossais

Lire le suivant

Twenty One Toys: développer l’empathie et la résilience en cette période critique

Lire le suivant

Les femmes transforment le monde des affaires

Lire le suivant

Lily Tse raconte la fondation de Think Dirty, qui s’intéresse à la vraie nature des produits de beauté #maréalisation

Lire le suivant

Kathleen Quinlan nous parle du démarrage de Fiore Botanica dans sa cuisine #maréalisation

Lire le suivant

Comment les baby-boomers et les milléniaux façonnent l’avenir des petites entreprises

Lire le suivant

Transformation du transport par les nouvelles technologies

Lire le suivant

Jennifer Hamilton parle de la création d’un créneau commercial : Oxygen Yoga & Fitness #maréalisation

Lire le suivant

Saccade Analytics : 30 ans de recherche pour la création d’InSight, un appareil permettant de diagnostiquer plus de 200 troubles neurologiques #maréalisation

Lire le suivant

Les fondatrices de Routine expliquent comment la création de produits naturels propres a mené à la fondation d’une entreprise internationale prospère #maréalisation

Lire le suivant

Sommet canadien SheEO 2019 : À l’honneur, des agentes de changements positifs ouvrant la voie à un monde meilleur

Lire le suivant

Luann Baker-Johnson, fondatrice de Lumel Studios, parle de la création artistique dans le Grand Nord. #maréalisation

Lire le suivant

Le fondateur de LeDaveed, Andy Dale, mène son entreprise à sa façon #maréalisation

Lire le suivant

La cofondatrice de Walton Wood Farm donne des conseils éclairés aux jeunes entrepreneurs #maréalisation

Lire le suivant

Une innovation n’est efficace que si elle est adoptée : entrevue avec Janice Diner, fondatrice de Horizn #maréalisation

Lire le suivant

Joanna Griffiths, fondatrice de Knix, nous explique comment établir une entreprise au service d’une mission #maréalisation

Lire le suivant

Confiez-nous votre lessive : comment Vaundry emploie la technologie pour décharger ses clients d’une tâche fastidieuse #maréalisation

Lire le suivant

Dr. Marjorie Dixon parle des raisons pour lesquelles elle a fondé Anova Fertility & Reproductive Health #maréalisation

Lire le suivant

Habiliter les entrepreneures dès aujourd’hui pour bâtir un avenir meilleur

Lire le suivant

Toni Desrosiers parle des raisons pour lesquelles elle a fondé Abeego #maréalisation

Lire le suivant